Vanessa Da Mata : un phénomène musical au Brésil

Evaluer cet article

La chanteuse et compositrice Vanessa Da Mata fait partie des artistes brésiliennes possédant un vocal de grande qualité. Depuis qu’elle chante, l’artiste gagne en renom. De la samba au reggae en passant par le pop, cette icône de la musique brésilienne propose une variété de tubes et a tout pour que l’on s’y intéresse.

Qui est Vanessa Da Mata ?

Vanessa Da Mata

Vanessa Da Mata est née le 10 février 1976 à Alto Garças située dans l’Etat de Mato Grasso. Alto Garças est un petit village de la forêt amazonienne entouré de rivières et de cascades. Le village est localisé à 400 km de la capitale de l’Etat.

Dès son enfance, la chanteuse s’intéresse déjà aux classiques de la musique brésilienne tels que Tom Jobim, Milton Nascimento, Luiz Gonzaga, etc… A 14 ans, Vanessa Da Mata  déménage dans le Minas Gerais. A cette époque, elle songeait à suivre des études en médecine.

Mais elle ne tarde pas à découvrir sa vraie passion. Elle commence tôt à se produire en public. En effet, elle commence sa carrière de chanteuse dès l’âge de 15 ans. La jeune fille anime alors des cafés et prend part à plusieurs concerts.

En 1992, elle rejoint la ville de São Paulo pour y chanter dans des concerts. Elle enchaîne également les rencontres et intègre la formation jamaïcaine Black Uhuru. Et Vanessa Da Mata ne s’arrête pas là. En parallèle avec sa carrière de chanteuse, elle poursuit également une carrière en mannequinat ainsi qu’en basket.

Mais en réalité, elle a d’abord percé en tant que compositrice dans le monde de la musique. Entre les années 1997 et 2001, Vanessa écrit pour :

  •         Maria Bethânia (A força que nunca seca, co-composé avec Chico César;O Canto de Dona Sinhá)
  •         Daniela Mercury (Viagem) et,
  •         Ana Carolina (Me Sento na Rua).

Il n’a pas fallu longtemps pour que l’on remarque aussi sa voix, notamment lors des collaborations qu’elle a faites avec des artistes célèbres.

La rencontre avec Francisco Gonçalves César

Durant sa carrière, la chanteuse a fait de nombreuses rencontres. Parmi celle-ci, la rencontre avec Francisco Gonçalves César est l’un des grands évènements dans la carrière de la chanteuse. Ce grand chanteur brésilien est un membre du groupe Cuscuz Clã dans les années 1990.

L’année 1997 a été le tournant décisif pour la star. Une de ses compositions, « A força que nunca seca », réalisée avec Francisco Gonçalves César, est nominée au Grammy Awards. A travers cet évènement, le pays découvre une compositrice talentueuse avec une voix mélodieuse. L’artiste multiplie ses prestations scéniques  auprès de célébrités comme Milton Nascimento, Maria Bethânia ou encore Baden Powell.

La rencontre avec Ben Harper

ben harper

Le single « A fuerza que nunca seca » a permis à Vanessa Da Mata de se faire reconnaître et de construire une notoriété. Elle décide en 2002 de se lancer officiellement en tant que chanteuse. Elle sort donc son tout premier album « Vanessa Da Mata ». Parmi les tubes de l’album, le titre Nao me Deixe so connaît particulièrement un succès au Brésil. Le single entre dans le top 50 des chansons portugaises.

Essa Boneca Tem Manual, son deuxième album connaît une énorme réussite. En 2004, le disque est classé disque de platine. En 2006, le titre « Ai, Ai, Ai, », un extrait de ce disque, a été largement diffusé à la radio nationale. Vanessa Da Mata est devenue le nouveau talent brésilien.

Elle croise inopinément le chemin de Ben Harper, une star à la renommée internationale. Quelque temps après leur rencontre, la musicienne chantonne la mélodie d’une chanson durant un coup de téléphone. La chanteuse propose à celui-ci d’enregistrer cette chanson avec elle. Ben Harper a été séduit par la douce mélodie et l’évidence des paroles.

La collaboration donne naissance au single « Boa Sorte/Good Luck », un single faisant partie de son 3ème album qui s’intitule « Sim », sorti en 2007. Ce fut une grosse surprise. Le tube a fait sensation. La musicienne réalise une tournée mondiale grâce à l’album.

La chanson Good Luck se place en première position sur les ondes dans plusieurs pays dont le Brésil, le Portugal et la Suisse. Les internautes ont vu plus de 14 millions de fois « Boa Sorte/Good Luck » sur YouTube. C’était un succès total.

Le duo surprend grâce à sa singularité : deux personnes partageant la même passion, d’origine différente, et parlant différentes langues se joignent pour chanter sur une même chanson. La célèbre revue « Rolling Stone Brasil » attribue à cette dernière le titre du meilleur tube de l’année 2007.

Une carrière toujours aussi étincelante depuis 2010

Vanesa Da Mata

La compositrice reste au summum de sa popularité depuis « Goog Luck ».  Malgré les années, elle se place toujours en tête de liste des meilleurs talents de la nouvelle génération de la musique populaire brésilienne.

Toujours au top de sa notoriété, Vanessa Da Mata bénéficie d’un sponsoring de la part de la marque de cosmétiques Nivea en 2013 pour ses spectacles gratuits. Elle enchaîne une série de concerts dans différentes villes brésiliennes. Cette tournée ne va faire que consolider la popularité de la musicienne.

En 2013, Vanessa sort son cinquième album intitulé « Vanessa da Mata canta Tom Jobim ». Le disque est un hommage à Daniel Jobim, un célèbre compositeur brésilien. Tom Jobim, le petit-fils du compositeur, rejoint Vanessa pour chanter un répertoire de Daniel Jobim. Les tubes parlent de l’histoire du Brésil et ses musiques.

Plusieurs œuvres de la chanteuse ont été récompensées. Ses chansons les plus célèbres obtiennent même des disques d’or. Ça va sans dire, Vanessa Da Mata est à l’apogée de sa célébrité. Outre ses multiples tournés au Brésil, l’icône de la musique brésilienne traverse également le monde. Elle se produit dans des villes américaines et des villes européennes comme Berlin ou Montreux. Le succès de sa voix et de ses œuvres est retentissant.

Populaire au niveau local et international, Vanessa Da Mata est une ambassadrice de la culture musicale du Brésil. Dans le cas où vous doutiez de la beauté de ses œuvres, n’hésitez pas à les écouter.

A lire aussi :

Roméro Britto: Qui est Roméro Britto ?

Vinicius de Moraes : quelles sont ses plus belles chansons ?

 

Vous pourrez aussi aimer
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *