Vinci Airports investit à Salvador

Vinci Airports investit à Salvador

L’épanouissement des activités de Vinci Airports semble être en bonne voie depuis ces deux dernières années.

Pour cause, l’entreprise est entrée en relation avec plusieurs pays du monde dans le but de contracter de nouvelles collaborations. Après le Chili, le Pérou ou encore la Colombie, le dernier en date parmi ses associés est le Brésil, plus précisément la ville de Salvador de Bahia.

Un investissement conséquent de 661 millions de reals en faveur de Salvador

Après des investissements offerts dans des aéroports chiliens, dans ceux de la République Dominicaine ou encore dans la réalisation de projets routiers en Colombie et au Pérou, Vinci Airports continue ses affaires au Brésil. C’est à Salvador que l’entreprise a décidé d’offrir ses financements de l’ordre de 200 millions d’euros, soient de quelques 661 millions de reals. Cet investissement est destiné à améliorer les infrastructures de l’aéroport de la ville, mais aussi pour permettre à l’entreprise française de les exploiter. Selon le président de Vinci, cet investissement n’est qu’un premier pas dans l’implantation de Vinci Airports en Amérique Latine. La ville a été choisie expressément pour sa place de première ville touristique dans cette région du Brésil. Les retombées sont donc assurées pour l’investisseur.

Vinci Airports

Un combat remporté pour Vinci Airports

En ce qui concerne les investissements dans les aéroports brésiliens, Vinci Airports a su tenir tête à plusieurs concurrents de taille. D’ailleurs, l’entreprise a dû se plier face à d’autres investisseurs comme Fraport et Zurich en ce qui concerne les aéroports de Fortaleza, de Porto Alegre et de Florianopolis. Pour rappel, ces trois aéroports avec celui de Salvador sont les plus importants en activité au Brésil. Vinci Airports peut donc s’estimer heureuse d’avoir réalisé ce projet avec Salvador.

Cet investissement n’est qu’une partie de ce dont l’aéroport de Salvador a besoin pour achever ses projets de modernisation. En effet, en tout, près de 2,3 milliards de reals, soient plus d’un milliard d’euros, sont nécessaires pour mener à bien le chantier. Celui-ci consiste, entre autres en la construction d’une autre piste de décollage afin de renforcer la première déjà présente. En même temps, Vinci Airports travaille déjà avec l’aéroport de Lisbonne qui assure la liaison entre le Portugal et le Brésil. Les activités de cet aéroport devraient reprendre de plus belle pour les prochaines années selon Claudio Frischtak, le représentant du cabinet Inter.B de Rio. L’un des premiers signes de ce changement est la baisse du trafic de passagers de l’ordre de 7,5% dans le courant de l’année précédente.

Malgré une économie encore fragile, le Brésil peut compter sur ces investissements pour redonner un coup de départ à ses activités économiques. Au total, près de 1,5 milliards de reals sont déjà en possession du gouvernement local pour la réalisation de plusieurs projets d’aménagement tandis que 6,5 milliards de reals ont déjà été promis par de prochains investisseurs.

Laisser un commentaire