Paulo Coelho

Paulo Coelho
Pas encore de vote.
Please wait...
(Dernière mise à jour : 21 juin 2016)

Paulo Coelho est un écrivain brésilien né le 24 août 1947 dans la ville de Rio de Janeiro. Son œuvre le plus célèbre s’intitule L’Alchimiste, qui lui vaut une notoriété internationale. Ses ouvrages se vendent à 165 millions d’exemplaires à travers le monde et sont traduits en 80 langues différentes.

Une jeunesse trépidante

Durant toute sa jeunesse, Paulo Coelho va à l’encontre de ce que lui imposent ses parents. Son père est ingénieur et sa mère, femme au foyer. Tous deux prévoient pour lui une carrière dans le même domaine que son père. Mais Paulo est plus attiré vers les lettres et veut devenir écrivain. Il commence sa scolarité à l’école jésuite de San Ignacio. À l’âge de 17 ans, il est interné dans un service psychiatrique sur l’ordre de son père. Plus tard, Paulo expliquera le geste de ses parents par une incompréhension vis-à-vis de lui et de ses intentions. Toutefois, il est libéré de l’hôpital, trois ans plus tard après trois fugues. Il veut se racheter auprès de ses parents et accepte d’intégrer une école de droit. Il y reste un an puis quitte la faculté.

Un bref parcours dans la musique

Pendant les années 1960, Paulo intègre un groupe de jeunes hippies. Avec ses amis, il voyage à travers le monde, sans l’autorisation de ses parents et découvre le Mexique, la Bolivie, Le Chili, d’Afrique du Nord et même l’Europe. Après deux ans de vagabondage, il rentre au pays pour s’initier à l’écriture de paroles de chansons. Il devient le parolier de Raul Seixas avec qui, il donnera un nouveau tournant à la musique rock brésilienne. Quelques années plus tard, il rencontre Cristina Oiticica, celle qui deviendra sa femme. Elle est peintre et lui fera retrouver le chemin vers l’église catholique. Après une courte période en prison en 1974, il devient journaliste dans le domaine de la musique brésilienne. Il se marie avec Cristina. Il s’essaye dans plusieurs domaines variés dont notamment la magie noire, toutefois, son rêve reste le même, celui de devenir écrivain.Paulo Coelho

Le début de sa carrière d’écrivain

Son premier ouvrage s’intitule Le Pèlerin de Compostelle. Le livre est inspiré de son parcours lors du pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle. Il est publié en 1987. Son plus célèbre ouvrage intitulé L’Alchimiste est publié un an plus tard. Le livre est vendu à plus de 65 millions d’exemplaires et est traduit en 1994 dans la langue française. L’histoire raconte une légende vécue par le fondateur d’une synagogue de Cracovie.

Parmi ses œuvres les plus connues, il y a également Sur le bord de la rivière Piedra, je me suis assise et j’ai pleuré dont la traduction s’est faite en 23 langues différentes. En 2000 est publié Le Démon et Mademoiselle Prym. Trois ans plus tard, son succès est renforcé par Onze minutes, Manuel du guerrier de la lumière, Le Zahir ou encore Comme le fleuve qui coule. 2012 et 2014 sont marquées par la publication de Le manuscrit retrouvé et de Adultère.

Plusieurs prix littéraires sur son palmarès

Ses ouvrages lui permettent de gagner de nombreux prix littéraires dans plusieurs pays du monde. À Dublin, il remporte le Prix littéraire de Dublin avec son livre Veronica décide de mourir. Il s’agit d’un ouvrage tiré de son expérience à l’hôpital psychiatrique. En 2002, il intègre l’Académie des lettres brésilienne. À partir de 2007, il est élu « Messager de la paix » par les Nations Unis. Il détient le statut de chevalier de l’ordre national de la Légion d’honneur. Paulo Coelho est considéré comme une icône de la littérature brésilienne. Il fait partie des quelques écrivains brésiliens qui disposent d’un fan-club officiel. Il est également très suivi dans les réseaux sociaux.

La particularité de ses ouvrages

Les ouvrages de Paulo Coelho se distinguent par un style simple et très facile à lire. Pendant leur rédaction, l’écrivain voyage très souvent dans la recherche d’inspirations philosophiques, religieuses, spirituelles venant de plusieurs pays. Grâce à ses voyages, il se rapproche plus facilement de ses lecteurs en leur offrant à chaque ouvrage un point de vue qui les concerne. Ce style simpliste est, cependant, critiqué par les professionnels de la littérature. Certains lui confèrent un manque d’originalité tandis que d’autres accusent une grande publicité autour de ses publications. Ses ouvrages sont classés comme des romans populaires. Pour répondre à ces mécontentements, Paulo Coelho clame l’immensité de ses fans et de ses lecteurs.Paulo Coelho

La Fondation Paulo Coelho et sa version virtuelle

En novembre 2014, Paulo Coelho annonce la prochaine ouverture d’une Fondation à son nom et mise en place avec sa femme, Christina Oiticica. Il se trouve à Genève, au rez-de-chaussée d’un immeuble de luxe. Le lieu d’exposition s’étend sur une superficie de 200 m2. Il rassemble 80 000 documents de tous types. Des lettres, des manuscrits, des livres, des photos, des cadeaux venant de ses admirateurs, des contrats et même des brouillons de ses ouvrages y seront exposés. L’ouverture a eu lieu pendant le premier semestre de l’année 2015. De plus, l’écrivain a pris soin de concevoir des versions numériques de chaque document pour les placer sur le site à l’effigie de la Fondation. Le musée virtuel s’intitule « Nuvem » signifiant Nuage.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.