Julia Lopes de Almeida

Donas et Donzelas

Julia Valentine Silveira Lopes de Almeida est née le 24 septembre 1862 à Rio de Janeiro et y décède le 30 mai 1934. Elle était une écrivaine brésilienne à qui l’univers de la littérature doit de nombreux romans, pièces de théâtre, contes, …

Julia Lopes de Almeida

Enfance et famille

Elle est la fille du Dr Jose Valentin Lopes da Silveira et d’Adelina Pereira Lopes. Elle a grandi à Campinas et c’est là qu’elle a commencé à écrire, en 1881, dans la Gazeta de Campinas. Elle est depuis son jeune âge, attirée par la littérature même si son statut de femme, le lui interdisait. En effet, à son époque, il était mal vu pour une femme de s’intéresser aux lettres. En 1904, elle a déclaré, dans une interview donnée à John River, qu’elle aimait écrire des poèmes clandestinement.

Vie privée

Elle épouse Filinto de Almeida, un jeune écrivain portugais, le 28 novembre 1887. Le jeune homme était à l’époque le directeur de la revue A Semana, laquelle était publiée à Rio de Janeiro. Julia Lopes de Almeida y a collaboré pendant de nombreuses années. Le couple eut trois enfants qui sont tous devenus écrivains :

  • Afonso Lopes de Almeida
  • Albano Lopes de Almeida
  • Margarida Lopes de Almeida

Sa carrière

Même s’il lui a été difficile de percer dans le monde de la littérature, Julia Lopes de Almeida a laissé un riche héritage littéraire au Brésil et à tous les hommes de lettres. Elle a écrit plus de 40 volumes parmi lesquelles on trouve des romans, des pièces de théâtre, des essais et manuels, des nouvelles, des articles de journalisme et des ouvrages pour enfants.

Elle a, pendant longtemps, été à la tête de la Légion des femmes brésiliennes, une organisation créée en 1919. Elle a participé à de nombreuses réunions de création à l’Académie brésilienne des lettres, de laquelle elle a été chassée pour être une femme.

Pendant près de 30 ans, elle a mené plusieurs campagnes pour femme dans sa chronique O Pais.

Julia Lopes et les autres auteurs

Julia Lopes de Almeida s’est inspiré du travail de Guy de Maupassant pour écrire sa collection d’histoires courtes Ansia Eterna. Artur Azevedo, quant à lui, s’est inspiré d’une des chroniques de l’écrivaine pour écrire sa pièce baptisé O dote.

C’est avec son mari qu’elle a écrit son dernier roman intitulé A casa verde. Celui-ci est paru sous forme de feuilleton dans le Jornal do Commercio en 1932. Elle meurt deux ans après cette publication, le 30 mai 1934 dans sa ville natale.

Ses œuvres

Romancière de talent, Julia Lopes de Almeida a écrit :

  • A familia Medeiros
  • A Falência
  • Cruel Amor
  • Memorias de Marta
  • Passaro Tonto
  • A Intrusa
  • A Viuva Simões
  • O Funil do Diabo
  • A Silveirinha
  • A Casa Verde

On lui doit également quelques livres :

  • Historias da Nossa Terra
  • A Arvore qu’elle a écrit avec son premier fils, Afonso Lopes de Almeida
  • Contos Infantis qu’elle a écrit avec Adelina Lopes Vieira

En ce qui concerne les contes et nouvelles, on la connaît surtout pour :

  • Traços e lluminuras
  • Era uma vez …
  • A caolha
  • Ânsia Eterna
  • A Isca

Dans l’univers du théâtre, elle est connue pour être l’auteur de :

  • Nos jardins de Saul
  • A Herança
  • Doidos de Amor
  • Quem Não Perdoa

D’autres titres lui sont aussi attribués tels que Brasil, Jardim Florido, Livro das Noivas, Eles et Elas, Maternidade, Jornadas no Meu Pais, Correio da Roça, Livro das Donas e Donzelas et Oroção a Santa Dorotéia.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

--> -->