France, des ateliers pour les rythmes de percussions de Bahia

No votes yet.
Please wait...
(Last Updated On: 24 août 2018)

Les rythmes des percussions de Bahia en France

Franck Soubé ce percussionniste professionnel Langonnais a décidé d’ouvrir un cours à Langon pour cette musique Brésilienne.

«Ces tambours-là ont changé ma vie » se réjouit le bordelais qui vit depuis près d’une décennie dans la région du Sud-Gironde. Il est devenu un musicien percussionniste et spécialistes dans la musique Afro-Brésilienne en 1995, il a créé la compagnie Ozabumba  en 1998.

Un atelier de percussion dirigé par Franck Soubé

Un atelier de percussion dirigé par Franck Soubé

Aux rythmes des percussions

Franck Soubé affirme qu’il passe au moins deux mois par an au Brésil, à Bahia Salvador, tout au cœur des rythmes de percussions de cette ville magique.

En janvier, quand il fait calme ici en France, le Brésil vit sous les rythmes des carnavals. C’est en cette période que Soubé prend l’avion pour Bahia, « C’est la partie la plus africaine du pays, les tambours ne ressemblent pas à ceux de Rio que l’on associe à la samba, ils y sont plus lancinants, envoûtants, dansants et sensuels. » précise-t-il.

Le percussionniste français confie que ce n’est pas toujours évident de participer à des défilé lors de ces carnavals. Il a ajouté qu’il est enthousiaste par le faite de partager sa passion pour cette musique en France.


A Saint-Pierre-d’Aurillac , Franck Soubé ouvre l’un des  ses premiers  ateliers pour les cours de percussions Brésilienne. Au départ, il y avait quelques enfants qui assistaient à ces cours, mais après quelques années, ces cours ont commencé à intéresser les adultes. Franck a réussi à s’entourer par une quarantaine de personnes.

Cette musique à tambours Brésilienne à réussi à s’imposer à Verdelais en 2003.

Les cours à Langon

Ce samedi, le 19 novembre, Franck Soubé lance le premier cours de percussions brésiliennes hebdomadaire, ainsi qu’un stage à la ville de Langon. C’est le rêve qui se réalise !

Soubé affirme que « L’idée c’est d’apprendre cette musique de la même façon qu’au Brésil, le solfège est remplacé par la danse des corps et le chant. Avant de toucher l’instrument, il y a une rythmique à apprendre, une musique ondulante qui se fête à plusieurs et demande du travail et beaucoup d’énergie ! ». Même les débutants seront les bienvenus.

Le planning des cours est comme suit : chaque mardi soir de 20 h 30 à 22 heures pour 25 euros par mois.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.