Qui était Manuel de Araújo Porte-Alegre ?

Biographie de Manuel de Araujo Porte-Alegre

Manuel de Araújo Porte-Alegre était un écrivain, architecte, peintre, diplomate, caricaturiste et professeur brésilien. Il est né le 29 novembre 1806 et est décédé le 30 décembre 1879.

Biographie

C’est à Porto Alegre qu’il commença à étudier le dessin et la peinture en 1816 avec François Thér, le peintre français, João de Deus et Manoel José Gentil.

Il intègre l’Academia Imperial de Belas Artes – Aiba (académie impériale des beaux-arts) en 1827. Il a eu pour professeurs Debret et Grandjean de Montigny.

En 1831, Debret l’emmène avec lui en Europe. À Paris, il fréquente l’école nationale supérieure des beaux-arts ainsi que l’atelier du baron Jean-Antoine Gros.

Biographie de Manuel de Araujo Porte Alegre

Il enchaîne ensuite les déplacements en commençant par un séjour en Italie et plus précisément à Rome. En 1835, il part pour l’Angleterre puis la Belgique aux côtés de Gonçalves de Magalhães. C’est d’ailleurs en collaboration avec ce dernier qu’il fonde la revue Niterói en 1836. Grâce à elle, les deux hommes ont instauré le début du mouvement romantique dans la littérature brésilienne.

En 1837 apparaissent ses premières caricatures. La même année, il retourne au Brésil pour travailler en tant que professeur de peinture historique à la Aiba. C’est à cette période qu’il entame sa carrière d’architecte.

En 1840, il est élu peintre de la Chambre Impériale et devient, par la même occasion, le responsable des travaux de décoration du couronnement de l’Empereur Dom Pedro II puis du mariage de ce dernier avec D. Teresa Cristina.

Un tableau de Manuel de Araujo Porte Alegre

D’autres œuvres se sont ensuite succédées à Rio de Janeiro telles que :

  • les travaux du Paço Imperial (palais impérial)
  • le plan architectural de l’ancien siège de Banco de Brasil (banque du Brésil)
  • l’édifice de la Douane
  • le plan architectural de l’Escola de Medicina (école de médecine)

On lui attribue également la fondation de :

  • périodique Minerva Brasiliense en 1843 avec Torres-Homem
  • période Lanterna Magica : periódico plástico-filosófico en 1844 avec Torres-Homem : ce fut la première revue illustrée avec des caricatures au Brésil
  • périodique Guanabara en 1849

On le considère également comme le fondateur de l’histoire et de la critique de l’art brésilien. Parmi ses écrits, on peut citer :

  • As Brasilianas (Les Brésiliennes), un livre de poésie édité en 1863
  • Colombo, un autre recueil de poésie paru en 1866

Quand il a occupé le poste de directeur de la Aiba, il a apporté plusieurs améliorations à l’établissement comme la mise en place du Conservatoire de Musique et la Pinacothèque, la mise en place de diverses réformes relatives au cursus et aux méthodes d’enseignement utilisées par l’académie.

En 1860, lorsqu’il part pour l’étranger, il commence sa carrière de diplomate.

En 1874, l’empereur Dom Pedro II le nomme baron de Santo Angelo.

Laisser un commentaire