Brésil : Salvador de Bahia, un incontournable

Bresil Salvador de Bahia un incontournable

Salvador de Bahia, l’ancienne capitale du Brésil, est aujourd’hui encore considérée comme l’âme du pays. C’est dans cette ville que la culture afro-brésilienne se fait le plus ressentir à travers un métissage d’accents amérindiens, africains et méditerranéens. Quels sont ses points forts?

Rome noire

A Salvador de Bahia et surtout dans le Pelourinho, on retrouve une ambiance festive et musicale comme partout au Brésil. La population y a, pour la majorité, une peau noire puisque la ville était autrefois le principal port d’arrivée des esclaves africains du fait de sa promiscuité avec les côtes africaines.

C’est dans le quartier de Pelourinho que leurs maîtres avaient l’habitude de les battre au fouet jusqu’à ce que l’esclavage ne soit aboli en 1888.

Aujourd’hui, il n’y a plus d’esclaves qui tiennent, mais ces derniers au fil des ans ont donné à la ville une âme vibrante et festive au son de la samba.

Pour la qualificatif de « Rome », Salvador de Bahia le doit à son grand nombre d’églises puisqu’elle en abrite près de 350.

Nombreuses de ses maisons coloniales, qui ont été rénovées, figurent aujourd’hui au patrimoine de l’Unesco et ce, depuis 1985.

Dans ses ruelles, il est agréable de se perdre pour découvrir son patrimoine et la culture de ses habitants. Il n’est pas rare d’y trouver des artistes offrant des prestations artistiques qui rappellent souvent la danse des guerriers ou des esclaves. Ces derniers se meuvent au rythme d’une musique et leur pas de danse ressemblent à des techniques de combat. C’est la capoeira.

Salvador de Bahia

Plage et gastronomie

Salvador de Bahia est bordée par près de 50 km de plages fréquentables à longueur d’année. Même en plein hiver, la température y frôle les 30°C donc on n’a aucun mal à se mettre en maillot, même à cette époque.

En termes de plages, le choix y est très large allant des coins idéals pour les baignades aux coins plus adaptés au surf ou autres sports nautiques. Tout le monde y est le bienvenu et tous les âges s’y côtoient dans une ambiance bon-enfant.

Côté gastronomie, les saveurs d’Afrique sont là encore très présentes. Les spécialités sont, indiscutablement, les acarajés et les caranguejos.

Les favelas

Ils restent également des zones incontournables de la ville. Ils se situent sur les collines, bien loin des gratte-ciels. Même si les deux mondes se partagent le même territoire, le contraste entre eux est frappant.

Dans les favelas, les ruelles sont escarpées, les fils électriques traversent rues, ruelles et parfois même des couloirs et la fête bat toujours son plein.

Pour que la visite se passe bien, on baisse les armes et on fait ami-ami avec tout le monde avec une petite note de méfiance et de prudence tout de même.

 

 

Laisser un commentaire