Gastronomie et tourisme à Salvador de Bahia : Lorsque gastronomie et tourisme font bon ménage

(Mis à jour le: 24 avril 2019)
3.8
05

Comment proposer un voyage touristique au Brésil sans parler des plages paradisiaques, du carnaval de Rio, des paysages romantiques et de gastronomie ? Ce pays, le plus vaste du continent sud-américain a effectivement plus d’un tour dans son sac et on prend plaisir à les découvrir doucement une fois à destination. Pour mon troisième séjour au pays, j’ai voulu tenter l’expérience « Tourisme gastronomique à Salvador de Bahia ». Un peu perplexe au début vu que j’ai déjà eu un petit aperçu de la gastronomie brésilienne auparavant, j’ai fini par me prendre au jeu et j’ai fait des tas de découverte culinaire et bien sûr, festive et balnéaire.

 

bahia Salvador cuisine bresilienne

Comment vivre un tourisme gastronomique au Brésil ?

Certaines agences de voyages et tours opérateurs proposent des séjours au Brésil autour d’un thème tel que le Carnaval de Rio, Une aventure en Amazonie, … En contactant mon agence, je ne savais pas encore quel thème je vais choisir, mais dès qu’elle m’a proposé « Salvador de Bahia et le tourisme gastronomique », j’ai su que c’était pour moi.

A l’heure où les vacanciers se lassent des simples séjours sur les plages, ils tendent de plus en plus à se tourner vers ce type de séjour thématique pour apporter un petit plus à leurs vacances ou pour redécouvrir une destination qui leur est habituelle, mais à travers une autre approche.

Un autre avantage incontournable de ces formules c’est que les agences de tourisme proposent des séjours pas chers pour le Brésil. Pour les petits budgets ou les familles nombreuses, c’est une aubaine à ne pas rater puisque ces formules comprennent déjà :

  • les vols aller-retour
  • l’hébergement à l’hôtel pour une période d’une à deux semaines à Salvador de Bahia
  • une initiation à la cuisine brésilienne entourée de grands chefs sans compter les découvertes gustatives

Lire aussi – Que voir au brésil ?

Pourquoi précisément Salvador de Bahia ?

La question est légitime surtout lorsqu’on n’a jamais été au Brésil puisque dans la tête des étrangers, Brésil rime avant tout à Rio de Janeiro ou São Paulo. Salvador ne figure qu’à la troisième, voire quatrième place pour les novices.

Je tiens alors à souligner que oui, Rio et São Paulo permettent aussi de faire un tourisme gastronomique, mais Salvador le fait mieux qu’ailleurs. En effet, la plupart des plats emblématiques du Brésil sont nés dans cette ville où la culture afro-brésilienne prédomine.

Le métissage de la population brésilienne a effectivement permis un mélange de saveur au niveau de sa gastronomie. Mélanges délicieux qui attirent chaque année de nombreux touristes.

Grâce à un séjour autour de la gastronomie, ces derniers pourront alors confectionner, sous l’œil bienveillant d’un grand chef qui leur donneront des conseils avisés, des plats typiques comme la « moqueca », la « vatapá » ou ce délicieux gâteau dénommé « quindim ». Bien entendu, le fameux cocktail touristique commun à tous les restaurants à savoir la « caipirinha » sera au programme. De retour chez eux, ils pourront partager cette belle découverte culinaire à leurs proches.

Depuis que ces formules clé-en-main existent, de nombreux touristes qui ont testé ce séjour atypique sont de nouveaux demandeurs. Certains hôtels de Salvador de Bahia affichent souvent complets grâce à ce système donc pensez à réserver vos places assez tôt en fonction de vos disponibilités.

Gastronomie à Salvador de Bahia : pourquoi la gastronomie afro-brésilienne y prédomine ?

Gastronomie à Salvador de Bahia

Je vous parlais de métissage plus haut donc maintenant je m’explique. Il faut savoir que les Amérindiens furent les premiers peuplements du Brésil. Vinrent ensuite les Portugais pour coloniser le pays. Ces derniers n’étaient pas les seuls à avoir tenté de coloniser le pays, car les Français, les Hollandais, les Espagnols et les Italiens ont aussi réussi à s’emparer de quelques régions. Toutefois, les Portugais ont été les plus puissants et y sont restés pendant de nombreuses années.

Durant leur occupation, ils ont dû chercher de la main d’œuvre pour travailler dans leurs exploitations, les Amérindiens étant devenus trop peu nombreux ou refusant tout simplement de travailleur pour eux. Ils ont alors commencé à importer des esclaves noirs depuis les côtes de l’Afrique. Pendant de nombreuses années, l’Etat de Bahia fut une plaque tournante de l’esclavage au Brésil. C’est là que tous les navires transportant des esclaves débarquaient avant que ces derniers ne furent envoyés dans d’autres Etats.

Quand l’esclavagisme fut aboli et que le Brésil obtint son indépendance, les centaines d’esclaves devenus hommes libres décidèrent d’y rester. Petit à petit, la population se mélangea et Bahia devint la capitale de la culture afro-brésilienne. De cette culture sont apparus des danses traditionnelles, des chants et musiques traditionnels, des religions traditionnelles et bien sûr, des plats culinaires traditionnels. C’est pour cela que la majorité des plats bahianais affichent toujours un fort accent africain.

Gastronomie à Salvador de Bahia : quels sont les incontournables à découvrir ?

Parmi les plats que je vous recommande fortement lors d’un séjour à Salvador, il y a :

  • l’Acarajé : c’est un plat que l’on déguste dans tout le Brésil, mais les Bahianaises ont vraiment la main pour le rendre délicieux. Il s’agit d’une sorte de beignet dont la pâte est faite avec de la purée de haricots rouges. Le beignet est ensuite fourré d’une farce aux crevettes avec de l’ail et des fines herbes. Le mot Acarajé provient du mot africain « akara ». Le nom qui en résulte signifie « boule de feu ». Bien que ce beignet ne soit pas piquant, l’avoir en bouche offre une sensation assez forte que je réitèrerai volontiers lors de mon prochain séjour.
  • la Vatapa: c’est une sorte de purée onctueuse et crémeuse à base de pain, de lait de coco, d’arachides, de caridea et un peu d’huile de palme. La recette évolue selon les régions, mais dans le Nordeste du Brésil et donc à Salvador, on y ajoute parfois un peu de piment et on déguste de tout avec des Acarajés. A tester !
  • la Moqueca de Peixe: c’est un ragoût de poisson très goûteux dans lequel on retrouve différents ingrédients dont des crevettes.
  • la Feijoada: certains l’appellent le « cassoulet Portugais » vu que ce sont les Portugais qui l’ont surtout apporté au Brésil. Toutefois, à Salvador, on retrouve toujours cette saveur africaine qui provient de je ne sais quel ingrédient spécifique. Le fait est qu’en goûtant ce plat à base de haricots noirs et de viande de porc, je me situe plus en Afrique qu’au Portugal, mais c’est chacun son opinion.
  • le Quindim: cette fois-ci, je vous emmène dans la catégorie des desserts avec le quindim. Il s’agit d’une sorte de flan à base de jaunes d’œufs, de noix de coco et de sucre. Il est assez facile à préparer du coup, n’hésitez pas à en faire chez vous.

Et le menu bahianais ne se limite pas là, car il y a aussi la fameuse caïpirinha, le pudim de leite, le xinxim de galinha, l’arroz de tucupi, … Les restaurants de Salvador vous feront voyager à travers ses saveurs et les produits de leur terroir. En effet, si ces derniers peuvent se permettre d’offrir tant de saveurs, c’est parce que la nature procure au pays une grande variété de produits dont des légumes et fruits exotiques dont certains, à l’instar de l’açai ou du guarana, demeurent pour moi de grands mystères encore à percer …

Enfin, pour ceux qui veulent profiter d’un tourisme gastronomique à Salvador sans s’inscrire à un séjour à thème, rendez-vous, tous les soirs, dans le quartier de Rio Vermelho où les Bahianaises ouvrent leurs étals pour proposer toutes sortes de plats typiques.

Découvrez Bahia de A à Z

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.