Seu Jorge, le chanteur brésilien

De tous les chanteurs brésiliens, on peut dire que Seu Jorge est un qui est bien chanceux. Ayant mené une vie assez difficile dans les favelas, il a rencontré les bonnes personnes au bon moment et c’est ce qui l’a en partie conduit sous les feux des projecteurs de la musique et du cinéma. On ne peut pas non plus nier le talent d’acteur et de chanteur de cet homme charismatique.

Des débuts difficiles

Seu Jorge de son vrai nom Jorge Mario da Silva est à la fois musicien et acteur brésilien. Né le 8 juin 1970 à Belford Roxo, une ville en périphérique de Rio de Janeiro, il commence très jeune dans l’univers de la musique. A dix ans, on le voit déjà comme un habitué dans les animations des bals et des sambas cariocas. En effet, il lui arrive parfois de débuter l’animation musicale d’une soirée.

A ses 19 ans, il quitte le domicile familial. Pendant plusieurs années, Seu Jorge erre dans les villes et est même un sans-abri. C’est à cette époque qu’il se lance aussi dans le théâtre. Malgré les difficultés qu’il rencontre dans sa vie, il poursuit le théâtre. Il passe une audition pour une comédie musicale lorsqu’il fait la rencontre du clarinettiste Paulo Moura qui ne manque pas de reconnaître son talent. Se tournant à nouveau vers la musique, il croise aussi le chemin du batteur Marcelo Yuka et c’est ce dernier qui lui donne son nom d’artiste « Seu Jorge ».

Découvrir aussi – Vinicius de Moraes : quelles sont ses plus belles chansons ?

seu-jorge

Son succès

En 1998, il fait partie du groupe Farofa Carioca et il embrasse le succès. Leur album « Moro No Brasil » s’écoule comme des petits pains dans son pays natal, mais aussi au Portugal et au Japon. Quelques années plus tard, Seu Jorge se lance dans une carrière en solo. On voit sortir son premier album Samba Esporte Fino qu’il a produit en partie à Los Angeles avec Mario Caldato en 2001. A la grande surprise du public, notamment du public brésilien, le chanteur fait une musique pop influencée par les styles de Jorge Ben Jor, de Gilberto Gil et de Nascimento. Ce même album sort du territorie brésilien en 2006 avec l’appellation « Carolina ».

Poussé par son succès, Seu Jorge finit par sortir son second album solo en 2005. Cet album ne reçoit que des retours positifs et à cette époque, il est vu comme le renouveau du son samba-pop brésilien. Les deux années qui suivent il travaille sur un autre album nommé « America Brasil o disco » qui sort en 2007. Pour l’artiste, les albums s’enchaînent et connaissent tous des succès : « Seu Jorge and Almaz » en 2010 et « Musicas Para Churrasco Vol.1 » en 2011.

Très connu dans l’univers musical, la réussite de Seu Jorge dans le cinéma est souvent oubliée. En effet, il est aussi un très bon acteur. C’est lui qu’on retrouve dans le rôle de Manu Tombeur dans le film La Cité de Dieu, sorti en 2002.  En 2004, on a vu « La Vie Aquatique », un film de Wes Anderson où Seu Jorge tenait le rôle de Pelé dos Santos. Dans ce film, c’est aussi lui qui s’est occupé de la réalisation de la bande son en reprenant en portugais les classiques de David Bowie.

Connaissez-vous le forro ? Apprenez un peu plus sur le Forro, une musique et une danse brésilienne.

Ses albums en solo

Seu Jorge a déjà commencé dans la musique bien avant 2001, mais c’est cette année-là qu’il sort son premier album solo intitulé « Samba Esporte Fino ». Cet album a été repris et réintitulé « Carolina » pour le public international en 2006. En 2004, il sort « Cru » qui est vendu au Brésil, au Japon et en Europe. L’année suivante, son album prend un air plus multiculturel et est baptisé « The Life Aquatic Studio Sessions ». En 2007, « America Brasil o Disco » arrive sur le marché et en 2010 « Seu Jorge and Almaz ». « Musicas Para Churrasco » comprend deux volumes dont le premier qui est sorti en 2011 et le second en 2015.

Du côté des albums live, on a « Ana & Jorge : Ao Vivo » où on voit Seu Jorge avec Ana Carolina. Sa présentation à Montreux en 2005 est aussi mis en album en 2006. On a aussi un autre album live en 2009 « America Brasil, o cd ao Vivo ». Parmi ses chansons les plus connus, on peut citer entre autres Funk Baby, Tive Razao, Carolina, Mania de Peitao et Sao Gonça.

Lire aussi – Tout savoir sur la Caxirola

seu-jorge

Seu Jorge au cinéma

C’est en 2002 que Seu Jorge commence dans le cinéma avec son rôle de Mané Galinha dans le film « La Cité de Dieu » de Fernando Meirelles. En 2004, il obtient le rôle de Pélé Dos Santos dans le film de Wes Anderson « La Vie aquatique ». Une année plus tard, on le revoit dans « La Maison de sable », un film d’Andrucha Waddington. Entre 2006 et 2008, il multiplie les apparitions au cinéma, notamment dans « Elipsis » d’Eudardo Arias-Nath, dans « Ultime Evasion » de Rupert Wyatt et dans « Carmo » de Murilo Pasta.

Seu Jorge s’accorde une pause dans le cinéma entre 2008 et 2010, mais l’année de son retour, il obtient le rôle de Beirada dans le film « Troupe d’élite 2 » de José Padilha. En 2012, il apparaît dans « Reis e ratos » de Mauro Lima et « E ai … Ccmeu ? » de Felipe Joffily. En 2016, il incarne le rôle de Dondinho dans le film des frères Zimbalist « Pelé : Naissance d’une légende ». Les années qui suivent, Seu Jorge obtient des rôles dans les films « Soundtrack » de Bernardo Dutra et de Manitou Felipe, « Paraiso Perdido » de Monique Gardenberg, « Abe » de Fernando Grostein Andrade, « Medida Provisoria » de Wagner Moura et « Pixinguinha, um homen carinhoso » d’Allan Fiterman et de denise Saraceni.

Fernanda Lima, la connaissez-vous ? Fernanda Lima, une actrice brésilienne de talent

Vous pourrez aussi aimer
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.