Sécurité au Brésil : doit-on rester aux aguets ?

Quand je raconte aux autres que j’ai séjourné au Brésil, ils me posent toujours la même question : le pays n’est-il pas dangereux ? Je dirais qu’il n’est pas plus dangereux qu’un autre pays en Europe ou aux Etats-Unis. Je veux dire par là qu’un séjour dans un pays inconnu est toujours intimidant, mais pour ce qui est de la sécurité, il faut juste adopter les mêmes mesures que vous adoptez chez vous. Une question de bon sens en somme, mais pour faire le point là-dessus, voici quelques conseils.

Ne vous affichez pas avec des objets de valeur

Même au cœur de Paris, si vous vous pavanez avec de beaux bijoux en platine ou en or massif, les voleurs ne seront pas loin. Il en va de même au Brésil, mais avec un risque un peu plus élevé. Retenez que plus de la moitié de la population vit dans des situations précaires alors ne les tentez pas inutilement.

Habillez-vous sobrement et si vous devez porter des bijoux, restez dans la sobriété avec quelque chose de discret et pas trop coûteux.

N’emportez pas d’objets de valeur du tout

N’emportez pas d’objets de valeur du tout

Si vous êtes au Brésil pour profiter de ses plages et partir en randonnée en Amazonie, vous pouvez vous passer de votre collier en diamant pour ce séjour. Le mieux serait de les laisser chez vous.

Dans le cas où vous devez assister à des évènements mondains où les bijoux précieux seront de rigueur, demandez à l’hôtel de les garder dans son coffre-fort avant et après usage et ce, jusqu’à ce que vous quittiez le pays. Mieux vaut ne pas utiliser le coffre-fort de votre chambre surtout si vous devez vous absenter trop souvent.

Tout ce qui est objet de grande valeur ira donc dans le coffre de l’hôtel. Quant au coffre de votre chambre, vous pouvez y ranger un peu d’argent et vos documents.

Lire aussi – Nos conseils pour préparer son voyage au Brésil

Ne vous promenez pas avec vos documents importants

Puisque vous allez devoir sortir de votre chambre, il est conseillé de laisser les documents importants dans le coffre de la chambre. Cela concerne par exemple le passeport, le document concernant l’assurance voyage, votre carnet de vaccination … Il vaudrait lieux toutefois faire une photocopie et emporter les photocopies avec vous en cas de contrôle.

Pourquoi une telle précaution ? Parce que si jamais vous vous faites voler votre sac, les originaux seront en lieu sûr à l’hôtel. Vous n’aurez donc pas de déclaration de perte à faire. Dans le cas contraire, vous aurez à suivre une longue démarche pour récupérer de nouveaux papiers et cela risque de gâcher vos vacances.

En savoir plus sur la sécurité au Brésil

Fermez bien les portes et fenêtres de la chambre avant de sortir

Avant de partir, assurez-vous d’avoir bien fermé la porte et les fenêtres de votre chambre d’hôtel. Pensez aussi à bien ranger les objets de valeur et à ne pas laisser traîner de l’argent ou vos affaires. Même si les femmes de chambre ne sont pas toutes des voleuses, quelques-unes ne se priveraient pas d’empocher une somme laissée sur la table. Encore une fois, ne soumettez personne à la tentation.

La situation de précarité est la même dans toutes les villes brésiliennes. Il ne faut donc pas se dire qu’on est plus en sécurité à Rio de Janeiro qu’on ne l’est à Fortaleza.

Découvrez la ville de Fortaleza

N’étalez pas vos appareils high-tech

Pour ne pas tenter le diable encore une fois, évitez d’étaler vos iPhones et autres appareils coûteux. Les gadgets électroniques sont très appréciés des voleurs à l’arrachée et le Brésil n’en fait pas l’exception. Mieux vaut donc utiliser un téléphone portable bas de gamme et si possible, un appareil photo jetable ou pas trop sophistiqué.

Si l’usage d’appareils électroniques professionnels vous est indispensable, faites-le dans la plus grande discrétion et surtout, rangez-les en lieu sûr, bien à l’abri des regards, après usage. De préférence, prenez un taxi après les avoir sorti pour éviter les personnes mal intentionnées.

Habillez-vous comme un autochtone

Habillez-vous comme un autochtone

Un teint trop pâle, des chaussures de ville à la plage, une tenue trop chic pour les vacances … vous font passer à coup sûr pour des touristes fraîchement arrivés. Même si cela est vrai, il ne faut pas trop le montrer.

Quelle que soit la ville du Brésil où vous vous trouvez, mieux vaut essayer de se fondre dans la masse. Habillez-vous simplement comme les Brésiliens et adoptez les tongs Havaianas, très emblématiques du pays.

Ici, même pour aller en ville, on reste simple. Une touche de maquillage très léger sur le visage, des cheveux laissés libres ou attachés en queue-de-cheval, une petite robe ou une robe longue toute simple et des sandales pour les femmes. Quant aux hommes, un bermuda et un t-shirt feront l’affaire sans oublier les tongs ou une paire de tennis en toile.

Soyez prudent avec vos affaires

Au Brésil, on ne laisse jamais les affaires sans surveillance pour aller piquer une tête dans l’eau ou pour aller acheter une boisson à proximité. Quelqu’un doit toujours rester là pour surveiller. Et surtout, si jamais des jeunes arrivent pour déranger les plagistes, mieux vaut replier ses bagages et s’en aller rapidement, mais discrètement.

Les plages ne sont pas les seuls lieux où vous devez garder vos affaires en vue. Cela est valable que vous alliez au marché, au restaurant, visiter la ville … Tenez toujours fermement vos sacs sur vous pour éviter les vols à l’arrachée. Il en va de même pour votre téléphone, votre argent, votre appareil photo …

Ne gardez pas tout votre budget voyage sur vous

Pour plus de sécurité, ne gardez sur vous que l’argent dont vous avez besoin pour la journée. Mieux vaut s’embêter un peu à revenir au distributeur automatique lorsqu’on est à court de liquides que se promener avec tout son budget vacances. Non seulement, vous risquez de vous le faire voler, mais à voir tout cet argent, vous pourrez être tenté de faire des folies.

Soyez vigilant en retirant de l’argent

Soyez vigilant en retirant de l’argent

Et comme partout ailleurs, mais surtout au Brésil et tout autre pays de l’Amérique du Sud, il faut rester vigilant lorsqu’on doit aller au distributeur. Au Brésil, il est conseillé de toujours utiliser les distributeurs situés à l’intérieur des banques. Et avant de quitter le distributeur ou la banque, rangez bien votre argent pour que personne ne se doute que vous êtes allé en retirer.

Les distributeurs situés à l’extérieur sont à éviter autant que possible. Le risque principal c’est le piratage de votre compte surtout si vous ne prenez pas garde à bien cacher le clavier en tapant le code. Il est aussi courant qu’en plein retrait d’argent, quelqu’un vient pour détourner votre attention en vous demandant du feu, l’heure, le chemin … L’objectif : vous divertir pour qu’on puisse rafler l’argent qui sort en l’espace de quelques secondes. Cela se déroule très vite donc soyez prudent.

Evitez les ruelles sombres

Cette mesure s’applique quel que soit le pays où l’on se trouve à travers le monde. Au Brésil, il ne faut jamais s’aventurer dans une ruelle sombre et ce, même si on se dit qu’on va rentrer en petit groupe. Tant que vous n’êtes pas du coin, on évite. Et si vous avez rencontré des amis en discothèque qui vous disent que ce chemin est plus court que celui que vous connaissez, on reste sur ses gardes. Mieux vaut faire le détour, ou mieux encore, appeler un taxi pour rentrer le soir même si ce n’est qu’à quelques pâtés de maison.

Dans la journée, ce conseil reste valable. Suivez toujours les rues fréquentées et on évite les quartiers malfamés. On en trouve toujours dans tous les pays.

Evitez les zones isolées

Même dans la journée, il vaut mieux éviter les zones isolées comme les rues, les places, les parkings et les plages. Quand on se trouve au Brésil, on se découvre soudain une âme d’aventurier qu’on se lance dans le vide sans trop savoir où on est. Il est conseillé d’éviter ces prises d’initiative à la hâte et de toujours solliciter la compagnie d’un guide local de confiance pour s’aventurer dans des sites peu fréquentés et qu’on ne connaît pas.

Prenez le taxi le soir

Dans la majorité des villes brésiliennes comme à Salvador de Bahia, l’ambiance se déroule surtout en fin de journée. Ne pas y aller équivaudrait à ne pas avoir profité du séjour. Pour pouvoir s’y rendre en toute sécurité et surtout rentrer en toute sécurité, mieux vaut appeler un taxi depuis le lieu où vous vous trouvez. Vous avez ainsi l’assurance d’arriver sans encombre à l’hôtel.

Bien sûr, si vous êtes en compagnie de vos hôtes et que ces derniers sont de confiance et connaissent bien la ville, vous pouvez rentrer à pied avec eux si la maison se trouve tout près. Si vous êtes seul ou seuls entre vous et que vous êtes tous touristes, le taxi est plus sûr.

Lire aussi – Sortir à Salvador de Bahia : où aller ?

Appelez une compagnie de taxi sûre

Au Brésil, de nombreux civils se déclarent taxi-men dès qu’ils en ont l’occasion pour se faire un peu d’argent. Certes, cela peut être de bonne foi, mais certains sont quand même douteux. Pour ne pas tomber sur eux, mieux vaut appeler directement une compagnie de taxis en qui vous pouvez faire confiance. Demandez le numéro du véhicule qui vous sera envoyé et le nom du chauffeur. Mieux vaut être prudent surtout dans la soirée et à votre sortie de l’aéroport.

Adressez-vous toujours à une agence

Dès que vous sortez de l’aéroport ou de la gare routière, des rabatteurs essaieront d’attirer votre attention en vous proposant de jouer les chauffeurs, les guides, … Certains vont même à proposer des circuits de visite de la région pour un prix plus qu’abordable.

Quand on a un budget limité, cela peut passer pour une aubaine, mais je vous le dis tout de suite, mieux vaut éviter. Certes, on aurait bien envie d’aider les locaux, mais pour votre sécurité, mieux vaut toujours s’adresser à une agence connue. Vous pourrez réserver vos visites directement sur leur site pour que ces agences envoient quelqu’un venir vous chercher au terminal.

Et les favelas ?

Et les favelas ?

La prudence veut qu’on évite ces lieux autant que possible. Il faut néanmoins savoir qu’avec les efforts de pacification de la police, certaines favelas s’ouvrent aujourd’hui aux touristes. Pour les visiter, il faut néanmoins le faire par le biais de votre agence de voyage. Leurs guides savent exactement où il faut aller et où il ne faut pas aller.

Cela signifie qu’il ne faut jamais s’y aventurer seul et ce, même avec les meilleures intentions du monde.

Respectez les consignes de sécurité sur les sites de visite

Votre guide vous dit de ne pas vous baigner à cet endroit ? Respectez cela. Malgré la beauté de certaines plages avec leurs eaux turquoise, les eaux peuvent être dangereuses d’où la recommandation des locaux.

Votre guide vous conseille de ne pas toucher aux plantes ? Respectez cela. Certaines plantes sont venimeuses, urticantes, piquantes … Tant qu’on ne sait pas de quelle espèce il s’agit, mieux vaut se contenter de l’admirer.

Votre guide vous dit de reculer doucement face à un animal sauvage ? Faites-cela. Les animaux sauvages du Brésil ne sont généralement pas dangereux. Toutefois, s’ils se sentent en danger ou si vous les surprenez avec leurs petits, ils adopteront automatiquement des réflexes de défense. Si pareille situation arrive, mieux vaut battre en retraite doucement et ne pas les effrayer. De toute façon, les guides savent bien dans quelle zone il faut aller pour ne pas vous mettre en danger.

Quelles que soient les consignes données, respectez-les, car elles ont été établies pour votre bien.

Lire aussi – Le top des merveilles à voir au Brésil !

Que faire en cas d’agression ?

Malgré toutes ces mesures, une agression peut toujours survenir (là encore, comme partout ailleurs). Si jamais cela survient, il faut éviter de riposter. Donnez-leur ce qu’ils veulent et laissez-les partir sans faire d’histoires. Vous vous rendrez ensuite au commissariat le plus proche pour faire un « Boletim de ocorrencia » ou un procès-verbal.

Il est conseillé de toujours garder un peu d’argent sur vous au cas où vous vous ferez voler votre sac. Cela vous permettra d’avoir de l’argent pour prendre un taxi. Notez que la carte bancaire doit aussi rester dans le coffre avec les documents si vous ne comptez pas retirer de l’argent.

Vous pourrez aussi aimer
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.