Qu’est-ce que le maracatu ?

(Mis à jour le: 5 septembre 2019)
Qu’est-ce que le maracatu ?
3.9 (77.5%) 8 vote[s]

maracatu

Le maracatu est une ancienne tradition brésilienne. Il est pratiqué depuis le début de la colonisation dans la partie Nord-est du Brésil, notamment dans la ville de Recife. Il remonte au 18e siècle et les légendes racontent que ce rituel aurait un lien avec les festivités catholiques accompagnant le couronnement des rois noirs. Aujourd’hui, c’est le nom que porte la manifestation carnavalesque qui anime chaque année la province de Pernambouco. On distingue d’ailleurs le Maracatu rural et le Maracatu de baque virado.

Le Maracatu rural

Cette grande fête enfièvre la zona da Mata dans l’Etat du Pernambuco chaque année. Comme pour tout autre manifestation brésilienne, les couleurs et les déguisements sont au rendez-vous. Pour ce festival, la population locale cache leur misère derrière des masques, des costumes et des perruques colorés. Comme c’est une mascarade rurale, les caboclos ne vont pas dans les rues, mais ils parcourent les champs de canne à sucre. Les festivités s’étalent sur trois jours et trois nuits. En effet, même après le coucher du soleil, les locaux continuent à chanter et à danser. Pendant le Maracatu rural, on s’autorise même à dormir à la belle étoile.

Le Maracatu de baque virado

Maracatu de baque virado

Il s’agit bien du même rituel, seulement, le Maracatu de baque virado est une variante adaptée pour chaque nation. Parmi les plus connus, il y a :
– le Nação do Leão Coroado ou le rituel du Nation du lion couronné
– le Nação Cambinda Estrela
– le Nação Porto Rico
– le Nação Estrela Brilhante do Recife
– le Nação Estrela Brilhante d’Igarassu

Les participants et les personnages du Maracatu

Pour ceux qui ne connaissent pas cette manifestation carnavalesque, il sera difficile de distinguer les différents participants. Tous les membres du groupe de parades sont vêtus de costumes colorés traditionnels. Dans cette foule, il y a le roi et la reine du défilé. Si autrefois, on avait des royautés noires, aujourd’hui, ce sont plus des métisses qu’on a. On dit que ce sont les descendants des rois et reines d’Afrique, mais ils sont élus dans le bloco.

On a aussi les personnalités sages et influentes de la société brésilienne comme la bahianaise. Cette dernière est considérée comme l’incarnation de la « Mère africaine » et possède une importante place dans l’histoire du Brésil. Il y a également la dama do Paço qui porte la calunga, la poupée faite de bois ainsi que l’ancêtre du maracatu en poupée de cire. Le reste du groupe sont les caboclos.

Les instruments utilisés durant le Maracatu

instruments Maracatu

La particularité des festivités brésiliennes réside dans la musique et l’ambiance. Pendant le Maracatu, on a une musique percussive puissante et syncopée. Pour la production, l’orchestre utilise entre autres l’alfaia. Il s’agit d’un tambour cylindrique creusé dans du bois de palmier. Il est recouvert de peaux de chèvres et on produit les percussions avec des baguettes en bois.

Certains caboclos peuvent jouer de l’agbé. Ce dernier est une calebasse décorée de perles tressées sur un filet.

On a aussi le gongue. C’est une imposante cloche en métal forgé qui va marquer une clave. Comme on est dans une aire traditionnelle, on n’a pas de caisses claires classiques, mais on a la caixa de guerra et le tarol. A la fin du cortège, on a un chanteur et une choriste féminine qui complète le groupe musical.

Comment se déroule le défilé ?

défilé maracatu

A la tête du défilé, on a une escorte qui porte des bannières et une ou plusieurs figures. Pour le Nação do Leão Coroado, par exemple, on a une personne qui affiche le lion couronné. Dans le Maracatu rural, on peut voir la figure d’un indien.

Toujours en haut de la file, pour le Maracatu de baque virado, on peut remarquer celui qui porte un parasol aux couleurs de la nation. Après, on a le couple royal qui est précédé d’une bannière les introduisant. Par la suite, on les caboclos qui forment des petits groupes. Chaque entité défile et fait des pas chorégraphiés.

Aujourd’hui, le rituel du Maracatu disparaît de plus en plus. Aujourd’hui, on essaie de l’intégrer à d’autres festivals et carnavals comme le carnaval de Recife et d’Olinda. Il dépasse même les frontières brésiliennes et débarque dans d’autres pays comme la France.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.