Préparer du caruru

Préparer du caruru
3.6 (71.43%) 7 vote[s]

Si vous avez déjà passé des vacances au Brésil, notamment dans la région de Bahia, on vous a sûrement proposé du caruru. C’est ce condiment qui accompagne l’acarajé. Il est préparé à partir de gombo, de poivron, d’oignon, de crevettes, d’huile de palme et de noix grillées. Si après ce séjour sur les terres brésiliennes, cette sauce vous a fait salivée, vous pouvez le refaire chez vous : voici la recette.

Les différentes spécialités brésiliennes

Préparer du caruru
Source : https://www.pinterest.fr/

La gastronomie brésilienne compte plusieurs spécialités régionales. Celles-ci reflètent différentes cultures dont celle des Indigènes, des Africains et des Européens. La plupart de ces plats sont à base de fruits de mer, de poulet et de viande de mouton.

Pour ce qui est du caruru en particulier, c’est une spécialité de la région bahianaise qui tient son origine des Africains. Les locaux préparent ce condiment avec du quiabo qui est un légume brésilien typique, de la crème de « gojmbo » qui est un fruit et de l’huile de dendê. Vu que ces ingrédients se font de plus en plus rares et comme on n’en trouve pas beaucoup sur le marché européen, on peut les remplacer par d’autres produits qui ne vont pas pour autant dénaturer la saveur du caruru.

Faire les courses pour cette préparation

Pour préparer du caruru, il faudra faire les courses, car vous n’aurez pas forcément tous les ingrédients dans votre réfrigérateur et dans vos placards. Il serait également idéal d’avoir des produits frais. Pour une préparation pour quatre personnes, vous aurez alors besoin de :

  • 500g de gombos,
  • un gros oignon,
  • un poivron,
  • deux gousses d’ail,
  • un peu de gingembre frais râpé,
  • 120g de noix de cajou mixée,
  • 200g de crevettes séchées et mixées
  • Et un peu d’huile de palme.

Si vous voulez avoir une sauce plus épaisse, vous pouvez ajouter à la liste de vos courses de la fécule de manioc. Vous pouvez aussi prendre des arachides grillées et des épices pour relever le goût du caruru.

Si vous ne trouvez pas de noix de cajou mixée, vous pouvez prendre de la purée de noix de cajou. Pour les crevettes, vous pouvez les acheter séchées et les mixez chez vous à l’aide d’un robot. Dans la recette traditionnelle, on a de l’huile de palme, mais celle-ci peut être remplacée par de l’huile d’olive.

Derrière les fourneaux

caruru
Source : https://www.pinterest.fr/

Pour cette préparation, vous n’êtes pas obligé d’être un grand cordon bleu. Il ne vous faudra d’ailleurs qu’un quart d’heure pour le concocter.

Dans un wok, faites revenir l’ail, l’oignon et le poivron émincés dans l’huile. Mettez dans cette préparation le gingembre râpé et attendez environ deux minutes pour que son goût se diffuse. Rajoutez par la suite les gombos coupés en rondelles. Baissez le feu pour qu’elles puissent cuire lentement. Lorsqu’elles sont tendres, vous pouvez mettre les crevettes et les noix de cajou. Laissez cuire pendant cinq minutes. Couvrez la préparation d’eau à hauteur et laissez mijoter sur feu doux. Retirez le wok sur le feu lorsque les graines des gombos sont rosées. Voilà, votre caruru est prêt.

Le caruru à table

Si le caruru est servi traditionnellement avec de l’acarajé, mais vous pouvez le déguster avec du riz blanc nature. Vous pouvez même vous permettre de mettre ce condiment dans un petit bol pour que vous puissez le déguster avec du pain grillé et des beignets.

Si on voit cette sauce, on peut se dire qu’elle ne va pas aller à son régime minceur. Si les ingrédients cités ci-dessus vous sont interdits, il ne faut pas s’entêter. Cependant, si votre diététicien ne les a pas déconseillés, vous pouvez vous régaler. La portion d’une personne pour ce caruru apporte aux environs de 250 kcal. Elle est constituée de 13% de glucides, de 25% de protéines et de 62% de lipides.

Un caruru végétalien

Pour les végétaliens et les végétariens, on propose cette recette de caruru au tofu. Pour la préparation de cette sauce, il faudra :

  • deux cuillères à soupe d’huile d’olive ou d’huile de palme
  • un oignon moyen coupé en petits cubes,
  • un demi-poivron haché grossièrement,
  • deux gousses d’ail écrasées,
  • quatre tomates hachées grossièrement,
  • deux cuillères à soupe de coriandre fraîche ciselée,
  • une tasse de tofu,
  • 500 g de gombo,
  • Et deux tasses de cacahuètes grillées.

Pour commencer, préparez le tofu en les égouttant et en les coupant en petites lanières. Allumez le feu et mettez un wok. Faites revenir l’oignon, l’ail et le poivron dans l’huile de palme. Ajoutez les tomates et assaisonnez. Rajoutez à la préparation la coriandre et le tofu. Mélangez le tout avant de mettre les gombos. Attendez quelques minutes que les gombos cuisent avant de mouiller à hauteur. Après une dizaine de minutes, ajoutez les cacahuètes et l’huile palme. Laissez encore mijoter quelques minutes avant d’enlever la sauce du feu.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.