Circuler au Brésil : Les routes brésiliennes et la location de voitures, que savoir ?

(Mis à jour le: 20 août 2019)
Circuler au Brésil : Les routes brésiliennes et la location de voitures, que savoir ?
4 (80%) 6 vote[s]

Le Brésil est un pays qui attire chaque année de plus en plus de touristes venues du monde entier. Que ce soit pour aller dans les grandes villes, au bord de la mer ou bien dans l’intérieur des terres avec des réserves naturelles de toute beauté, vous aurez obligatoirement besoin de vous déplacer à l’intérieur du pays car celui-ci est très vaste !

Une fois au Brésil, l’une des solutions est d’emprunter les routes brésiliennes, notamment par la location d’un véhicule. Avant d’effectuer cette démarche, nous allons tout vous dire ce que vous devez savoir pour rouler en toute tranquillité sur les routes brésiliennes. Attachez votre ceinture et embarquez avec nous !

Les routes brésiliennes, un maillage gigantesque mais de qualité irrégulière

Les routes brésiliennes

Vu de l’extérieur, nous avons l’impression que le Brésil n’est peuplé principalement que sur les zones littorales. Avec la présence de la forêt amazonienne, cela réduirait le nombre de routes… Mais détrompez-vous ! Le Brésil représente le quatrième pays au monde en termes de nombre de kilomètres de routes, avec un total de 1 700 000 kilomètres ! Impressionnant ! S ‘il est important en distance, le réseau routier brésilien n’est malheureusement pas le quatrième en termes de sécurité routière.

Une qualité de réseau contrastée

Les routes reliant les deux villes principales de Rio de Janeiro et de Sao Paulo sont globalement de bonne qualité, mais il n’en n’est pas du tout de même pour la moyenne des routes au Brésil. Une étude récente a montré que seulement 40% du réseau routier au Brésil était considéré en bon état. Les autres 60% sont soit des routes dont l’état se dégrade avec le temps, soit même des infrastructures routières qui n’ont pas été achevées ! Par exemple, la route transamazonienne qui traverse la forêt n’est que partiellement goudronnée. Il vous faudra donc redoubler d’attention si vous roulez sur ce type de routes.

Pourquoi certaines routes sont-elles en mauvais état ?

La principale raison est économique. Si le Brésil est un pays qui se développe économiquement, il ne faut jamais oublier qu’il s’agit de l’un des pays où le niveau de vie est le plus contrasté. Au sein des mégalopoles Rio de Janeiro et Sao Paulo, les buildings de luxe les quartiers extrêmement pauvres des favelas. Du coup, dans certaines régions, le manque d’investissement se fait cruellement ressentir avec des dégradations du réseau qui ne sont pas réparées (bitume, éclairage) ou qui n’arrivent jamais à leur terme !

Second point à avoir en tête, les routes brésiliennes ne sont généralement pas aussi sécurisées lors de leur construction qu’en Europe : pas de marquage au sol, pas d’accotements, pas ou peu d’illuminations… L’une des raisons qui peut expliquer cela est la longueur des routes au Brésil : il est beaucoup plus difficile d’avoir un maillage routier de qualité au Brésil que dans un pays européen, à cause de la taille du territoire !

Enfin, dernier point, le climat brésilien est un facteur qui entraine une dégradation naturelle du réseau routier. Chaud, parfois très sec mais également parfois très humide, le climat est loin d’être tempéré, ce qui entraîne une dégradation plus rapide du réseau routier. Et nous retombons alors sur le problème des contraintes économiques pour entretenir les voies !

La responsabilité des routes brésiliennes et de leur contrôle

La responsabilité des routes est complexe puisque celle-ci est triple : le niveau fédéral, le niveau régional, et enfin les routes payantes comme les autoroutes et les voies express. Les routes à péage sont les routes qui sont de meilleures qualités, mais elles ne sont pas très grandes par rapport à l’immensité du maillage routier brésilien.

C’est la police nationale qui est en charge de la sécurité sur les routes. Les radars contrôlant la vitesse sont nombreux en ville et sur les routes payantes, mais très peu présents ailleurs.

Découvrez aussi :

Que savoir avant de louer une voiture au Brésil ?

Location voiture brésil

Avant de louer une voiture lorsque vous serez au Brésil, lisez bien ces quelques lignes qui vous donneront quelques astuces afin d’éviter tout désagrément lors de votre séjour.

Les points pratiques avant de louer une voiture

Sachez le d’entrée, louer une voiture au Brésil ne représente aucune difficulté. Tous les grands loueurs internationaux (Avis, Europcar, Sixt…) ont des agences au Brésil, donc pas de mauvaise surprise de ce côté-là : votre voiture de location vous attendra à votre arrivée. Elles sont désormais équipées pour la plupart de GPS intégrés, ce qui est une bonne chose car la qualité des panneaux indicateurs laisse parfois à désirer…

Dans les grandes villes, les rues sont souvent très embouteillées et se garer est relativement. C’est pourquoi prendre des taxis est une alternative parfois plus intéressante que de louer une voiture. En revanche, si vous vous éloigner des principaux centres économiques, la location d’une voiture est clairement avantageuse. Vous pourrez vous déplacer où vous voulez, quand vous voulez !

La conduite au Brésil

Les brésiliens ont la réputation d’être assez nerveux au volant, et il faut bien l’avouer, c’est parfois un peu le bazar ! Il faut donc redoubler de vigilance car vous n’êtes probablement pas habitué à circuler dans ces conditions.

En termes de sécurité, le Brésil est un pays où celle-ci n’est pas partout optimale, notamment la nuit. Il n’est pas rare que des touristes soient attaqués alors qu’ils sont au volant. C’est pour cela que, notamment dans certains quartiers des grandes villes comme Rio ou Sao Paulo, il est autorisé voire même recommandé de ne pas s’arrêter au feu rouge, s’il n’y a bien entendu pas de risque d’accident avec les autres automobilistes.

Enfin, dernier point pratique, il vaut mieux toujours avoir suffisamment d’essence si vous décidez de vous rendre dans des contrées un peu éloignées des principaux centres urbains. En effet, le nombre de stations service que vous rencontrerez est aléatoire, certaines zones en sont dépourvues parfois sur un nombre important de kilomètres.

Vous connaissez tout maintenant pour rouler en toute tranquillité sur les routes brésiliennes. Retenez toujours que la sécurité doit être toujours la règle numéro un, surtout lorsque vous roulez à l’étranger. Nous vous souhaitons une bonne route !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.