Les animaux stars du Brésil

Le Brésil peut répondre aux exigences des globetrotteurs qui veulent aller à la rencontre des animaux. La richesse et la variété de sa faune laissent de nombreux visiteurs bouche bée. On retrouve ces animaux un peu partout, mais ils sont plus concentrés dans la forêt amazonienne et dans les plaines inondées du Pantanal. Dans ces régions, vous allez voir des espèces que vous ne pourrez voir nulle part ailleurs.

Le tatou

Le tatou
Le tatou

C’était cet animal qu’on a eu comme mascotte lors de la coupe du monde de football de 2014 qui s’est déroulé au Brésil. Arrivez-vous à imaginer le tatou ? Il se reconnaît facilement par sa couche protectrice avec les plaques osseuses. Le tatou a la capacité de se mettre en boule pour éviter ses prédateurs et pour se défendre. L’espèce qu’on retrouve au Brésil est le tatou à trois bandes et dans ce pays, il est menacé de disparition par la chasse. En effet, sa carapace est utilisée pour fabriquer des charangos et des paniers dans certains pays d’Amérique Latine.

Les plus grands tatous peuvent peser jusqu’à plus de 50 kg et son espérance de vie tourne autour d’une quinzaine d’années. Vous pouvez les rencontrer entre autres à Bahia, à Ceara, à Maranhao, à Paraiba, à Rio Grande do Norte et à Pernambouc. C’est un animal qui dort beaucoup le jour, donc ce sera avec beaucoup de chances que vous pourrez le croiser pendant une randonnée pendant la journée. D’habitude, le tatou mène une vie solitaire et il n’approche un autre tatou que lorsqu’il a envie de s’accoupler. Il creuse des terriers comme les taupes et se nourrit principalement de larves et d’insectes. On le considère comme omnivore, car à son régime alimentaire, il peut avoir des plantes et des fruits.

Le paresseux

paresseux dans l’Amazonie
Le paresseux

On peut voir dire que le tatou dort beaucoup, mais c’est le paresseux qui tient le record du sommeil. Son nom le définit bien, car il dort 70 % de son temps et lorsqu’il est éveillé, il est d’une lenteur impressionnante. On retrouve des paresseux dans l’Amazonie. Lorsque vous vous promenez dans cette jungle, vous allez reconnaître cet animal par son pelage long et rêche brun-gris ou beige à tendance verdâtre. Sa longueur est entre 45 et 75 cm avec sa courte queue et son poids tourne autour de 4 kg.

Ce qui distingue le paresseux de tous les animaux est la capacité de sa tête à tourner à 270°. Ceci s’explique par ses neuf vertèbres cervicales et ce qui l’aide beaucoup, car il n’a pas une excellente vue. Dans cette immense jungle brésilienne, il se nourrit de feuilles, ce qui fait qu’il ne bouge presque pas même pour se nourrir. Dans son milieu naturel, son espérance de vie peut atteindre les 50 ans.

Le boto

Le boto dauphin rose
Photo par futura-sciences.com

Si vous partez en Amazonie et si votre circuit de découverte comprend un détour dans le bassin amazonien, vous allez pouvoir rencontre ces fameux dauphins roses, appelés les « botos ». C’est cette couleur rosée à la surface qui le caractérise. Cette teinte s’explique par ses capillaires.

C’est le boto mâle qui est plus grand avec une longueur d’environ 2,80 mètres et un poids de 150 kg. Les dauphins roses sont des animaux très intelligents et très sociables. Ils se laissent même approcher sous l’eau ou depuis un bateau.

L’ara bleu

L’ara bleu
L’ara bleu

La beauté de ce perroquet est constituée par la couleur de son plumage. On indique « bleu », mais l’ara bleu a des plumes aux couleurs vives avec du vert au-dessus de la tête, du blanc sur les jours, du noir au niveau du cou, du bleu turquois sur le dessus du corps, du jaune en dessous et du bleu tirant vers le violet sur la queue. Dans les forêts, les savanes et les marais du territoire brésilien, les aras vivent systématiquement à deux ou en bandes. Ils choisissent les palmiers secs comme domicile.

L’ara bleu est la plus grande espèce de la famille des perroquets avec une taille allant de 85 à 90cm, une envergure de 105 à 115 cm lorsque les ailes sont déployées et un poids entre 1 et 1,3 kg. Comme c’est un perroquet, vous allez facilement le repérer dans son habitat naturel, car il faut beaucoup de bruit.

Le capybara

Le capybara
Le capybara

Sur les rives boisées des rivières, des fleuves, des lacs et des marécages du Pantanal, vous allez voir un animal qui ressemble à un cochon d’Inde géant. C’est le capybara et c’est le plus gros rongeur de cette région du Brésil avec un poids entre 30 et 70 kg. Sa taille peut faire entre 100 et 135 cm et sa hauteur va de 50 à 60 cm. Il a une grosse tête rectangle avec de grands yeux bruns et un museau aplati. Son pelage raide et court prend une couleur beige.

On parle d’un cousin du cochon d’Inde, mais sa capacité à nager pourra vous impressionner. Sur les rives vases, son poids n’est pas un problème pour lui. Le capybara passe une grande partie de son temps dans l’eau et on peut voir souvent des oiseaux posés sur son dos. Son cri peut vous impressionner, car cet animal aboie presque comme un chien. Il peut aussi siffler, grogner et faire des cliquetis.

Le fourmilier géant

Le fourmilier géant
Le fourmilier géant

On ne peut pas dire que le fourmilier géant ou le tamanoir est le plus bel animal de l’Amazonie et ce, à cause de sa tête. Elle est bien étrange, car elle se termine par un long museau tubulaire ressemblant à une trompe. Le tamanoir s’en sert pour aspirer des fourmis et d’autres petits insectes. Cependant, il raffole des fourmis, d’où son nom. Il a aussi une très longue langue qui peut atteindre les 60 cm.

Le fourmilier géant a des griffes qu’il utilise pour ouvrir les termitières et aussi pour se défendre face aux jaguars et aux pumas. Pour ce qui est de sa taille, on peut le comparer à un chien et il a un long pelage rêche brunâtre qui couvre l’ensemble de son corps. Sur son cou et au niveau de ses épaules, on trouve des bandes noires et blanches.

Dans la forêt amazonienne, on peut rencontrer des jaguars et ils y sont d’ailleurs rois. Le toucan et la loutre géante sont aussi des animaux stars du Brésil.

 

Vous pourrez aussi aimer
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.