Le top des merveilles à voir au Brésil !

 

A la base, je suis parti sur un Top 10 des merveilles du Brésil, mais au fur et à mesure que j’établis une liste, je me rends compte que 10 ne suffirait pas pour vous les présenter tous. Le Brésil compte tellement de magnifiques sites que je ne sais par où commencer. Je vais vous lister mes coups de cœur et ensuite, je vous invite à me faire part de votre liste. Peut-être qu’il y a encore des joyaux que je n’ai pas eu la chance d’explorer durant mes séjours au pays.

Les sites naturels

Occupant plus de la moitié du continent sud-américain, le Brésil est riche en sites naturels insolites et vraiment uniques au monde. Au gré de mes aventures, il m’est arrivé plusieurs fois de m’extasier devant chaque panorama tant le changement d’horizon était surprenant par rapport aux paysages de ma ville natale. Et ce qui m’a le plus surpris c’est que d’un itinéraire à un autre, les paysages étaient parfois très contrastés. Tantôt le désert règne à perte de vue avec des canyons profonds ici et là, tantôt on refait à nouveau face à une nature luxuriante. Et je ne vous parle même pas des vues superbes sur des plages aux eaux turquoise.

Décidément, Mère Nature a bien gâté le Brésil, mais un seul article ne suffira pas pour parler de toutes ses richesses naturelles. Je vais donc me contenter de vous présenter mes coups de cœur.

N°1 : Lençois Maranhenses

les Lençois Maranhenses

Situés dans la région nord-est (Nordeste) du Brésil et plus précisément dans l’Etat de Maranhão, Lençois Maranhenses est un site spectaculaire sans pareil ailleurs. Il s’agit d’une vaste étendue de dunes de sable blanc au creux desquelles paissent tranquillement des lagons aux eaux émeraude ou turquoise. Le désert compte tellement de lagons que vue d’en haut, le site ressemble à un immense drap froissé avec des zones d’ombres représentées par les points d’eau.

Plus spectaculaire encore, la vision de l’océan Atlantique qui borde toute la côte Est de cette mer de dunes sur plus de 50 km. De ces plages, le site s’enfonce sur plus de 30 km dans les terres ce qui lui fait quand même une belle superficie.

Durant un séjour au Brésil, ce site est un incontournable à ne surtout pas manquer. Il est possible d’y passer une nuit en logeant chez l’habitant, mais il est également faisable d’y arriver en matinée pour repartir vers l’après-midi. C’est ce qu’on avait prévu au départ, mais vu la beauté des lieux, on n’a pas pu en décrocher de toute la journée.

Sous la chaleur étouffante qui y règne, un bon plongeant dans les eaux fraîches des lagunes est un véritable délice. A goûter au plus vite.

N°2 : la Serra da Capivara

la Serra da Capivara

On reste toujours dans la région Nordeste avec ce site archéologique, mais cette fois, il faut se rendre dans l’Etat du Piaui. Quand on parle d’archéologie en Amérique du Sud, on dirige souvent nos pas vers le Pérou ou le Chili. C’est donc avec un certain étonnement que j’entends parler de la Serra de Capivara, l’un des plus importants sites archéologiques du continent américain.

Du fait de son emplacement assez isolé et à l’écart des centres urbains, elle est peu connue des touristes et est peu fréquentée. Je vous invite toutefois à la découvrir à travers des randonnées inoubliables dans la nature.

Le plus grand trésor de ce site est représenté par ses peintures rupestres, mais pas seulement. Le site compte aussi des canyons, de nombreux points de vue, des grottes et plusieurs formations rocheuses toutes baptisées. Sachez que la Serra de Capivara ne se visite pas en une seule journée. Il faut prévoir quatre ou cinq jours pour se donner le temps de tout voir.

Ce qui m’a étonné c’est qu’un tel site était si peu connu alors qu’il fait partie du Patrimoine Culturel de l’Unesco depuis 1991. A voir absolument ! En savoir plus sur  Le parc national de la Serra da Capivara.

N°3 : les chutes d’Iguazu

les chutes d’Iguazu

Situées à la frontière entre l’Argentine et le Brésil, les chutes d’Iguazu est un vaste ensemble de 275 cascades qui offrent un front de plus de 3 km. Ces eaux traversent la forêt avant de s’élancer dans le vide pour retomber 80 mètres plus bas, dans la Garganta del diablo ou gorge du diable.

La visite commence à bord d’un bus panoramique qui mène jusqu’aux chutes. C’est fort pratique pour traverser le parc qui couvre quand même une superficie de 185 000 ha. Du côté brésilien, vous aurez une vue panoramique sur l’ensemble des chutes. Même si le site est verdoyant sur une grande partie, dès l’entrée du parc, on n’a pas vraiment l’impression de se trouver au cœur de la nature. A voir les routes bien goudronnées et les bus panoramiques qui attendent un peu plus loin, on croirait plus se retrouver dans une petite ville moderne. En se rapprochant des chutes toutefois, la nature reprend ses droits.

Sur environ 1,2 km du parcours, on admire les chutes de loin, mais sous différents angles. Et quand vient l’heure de descendre du bus, le spectacle est encore plus grandiose. Il nous faut ensuite parcourir les derniers mètres à pied en longeant une passerelle suspendue qui s’avance dans la gorge du diable. C’est là le vrai moment fort de la visite. Le temps de prendre quelques photos et de se rassasier de ce spectacle unique, on rejoint ensuite un ascenseur vitré qui semble être collé aux chutes et qui nous ramène au bus. Sur le chemin, on admire la faune et la flore du parc.

Un petit conseil : n’oubliez pas d’emporter un imperméable, car une fois sur la passerelle, les chutes ne se gênent pas pour nous arroser. Aussi, ne sortez vos téléphones et appareils photos que s’ils sont étanches.

Je vais m’arrêter a ce Top 3 de mes sites naturels préférés sinon, mais il y en a encore d’autres comme l’Attol das Rocas, l’archipel de Fernando de Noronha, la Chapada Diamantina, le Pantanal, la Mata Atlântica, l’Amazonie … En savoir plus sur cette merveille sur cet article.

Les villes

Oui, certaines villes du Brésil sont aussi de véritables joyaux qu’il ne faut pas manquer. Je ne vous parle pas de ses grands centres urbains comme Rio de Janeiro ou Sao Paulo, mais des villes plus reculées où il fait vraiment bon de vivre. Des petites merveilles que j’ai eu la chance de découvrir et que je rêve de redécouvrir dans un avenir proche. En tout, une dizaine m’a réellement séduit, mais parmi elles, mes coups de cœur sont les suivantes …

N°1 : Ouro Preto

Ouro Preto

Pour découvrir cette petite ville de l’Etat du Minas Gerais, il faut parcourir une distance d’environ 513 km au nord de Rio. Ouro Preto, dont le nom signifie « Or noir », fut jadis appelée Vila Rica. Ce sont les explorateurs qui l’ont fondé vers le début du 18e siècle. En arrivant sur place, ils ont découvert d’importantes réserves d’or qui ont vite attiré bon nombre de colons Européens. Ces pionniers se sont enrichis assez vite et ont petit à petit façonné la ville en affichant leur prospérité.

De nombreuses églises baroques ont vu le jour dont une grande majorité a été décorée par Aleijadinho, un architecte-sculpteur Brésilien. La beauté de ces bâtiments, considérés comme de véritables œuvres d’art ainsi que son histoire lui ont valu un classement sur la liste du Patrimoine mondial de l’Unesco.

Au-delà de ses titres, Ouro Preto est une de ces villes où la joie de vivre des Brésiliens se ressent au quotidien. Dans une certaine insouciance, les habitants vous réservent un accueil chaleureux, riche en festivités, en farniente sur la plage et en saveurs exotiques. Avant d’y aller, emportez de bonnes chaussures de marche, car la ville affiche un grand nombre de pentes raides donc montées et descentes répétitives seront au rendez-vous. La beauté des paysages alentours vous feront néanmoins oublier les gros efforts réalisés.

N°2 : Salvador de Bahia

la ville de Salvador de Bahia

Première capitale du Brésil, la belle ville de Salvador, dans l’Etat de Bahia, est aujourd’hui un important centre culturel du pays. Son centre historique est également classé au patrimoine mondial de l’Unesco grâce à son style colonial, ses nombreux bâtiments vieux de plus de 200 ans et son passé, peu glorieux, mais a marqué l’histoire du Brésil. Salvador a été une plaque tournante de l’esclavage au Brésil et dans son centre historique se trouve le quartier du Pelourinho, jadis lieu de châtiment des esclaves.

Considérée comme la ville la plus africaine du continent sud-américain, elle est le berceau de la culture afro-brésilienne. Le métissage culturel y est très présent comme l’indique le syncrétisme religieux pratiqué par une grande majorité de la population.

A longueur d’année, Salvador réserve bien de surprises aux visiteurs, mais le plus beau spectacle a lieu vers février-mars, durant le carnaval. Ici, ces festivités ressemblent à une gigantesque fête de rue a laquelle tout le monde participe. Et si on ne peut pas y aller à cette période, la fête bat son plein tous les soirs dans le quartier du Rio Vermelho. Les capoeristas, quant à eux, vous offriront quelques démonstrations, en fin de journée sur la plage.

Lire aussi – Sortir à Salvador de Bahia : où aller ?

N°3 : Olinda

Olinda
Carnaval à Olinda

Située dans l’Etat du Pernambouc, Olinda, alias la cité aux sept collines, a également séduit l’Unesco qui l’a classé au patrimoine mondial. Avec ses ruelles pavées et en pentes, ses magnifiques églises baroques, ses maisons aux façades colorées, elle me rappelle un peu le quartier de Pelourinho à Salvador.

Elle tombe souvent dans l’ombre de Recife ce qui est, je pense, une bonne chose puisqu’ainsi, elle garde toute son authenticité et son charme. Au gré des visites, on se plaît à plonger au cœur de cette cité pour découvrir de petites boutiques artisanales, des restaurants et quelques bâtiments importants comme le Monastère de Saint-Benoît d’Olinda ou encore le Couvent Saint-François.

Et pour plonger dans le quotidien des habitants, la rue du Amparo est le lieu incontournable. Tous les soirs, les bars, les restaurants et même les ateliers d’artistes y font foule.

Vous pourrez aussi aimer
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.