Le parc national de la Serra da Capivara : un témoignage archéologique d’exception

(Mis à jour le: 22 août 2019)
Le parc national de la Serra da Capivara : un témoignage archéologique d’exception
4.3 (86.67%) 3 vote[s]

Le parc national de la Serra da Capivara est un endroit que tout amateur d’archéologie et de beaux paysages se doit d’avoir visité au moins une fois dans sa vie. Situé dans l’État du Piauí à l’est du Brésil, ce parc majestueux a été classé au patrimoine mondial de l’UNESCO en 1991 car il regorge de trésors archéologiques. Suivez maintenant notre guide qui va vous révéler tous les secrets du parc national de la Serra da Capivara. Prêt pour le voyage ?

Géographie de la région du parc national de la Serra da Capivara

Serra da Capivara

Le parc national de la Serra da Capivara a un périmètre d’environ 214 km et est situé sur le domaine territorial de trois villes : São João do Piauí, Canto do Buriti et São Raimundo Nonato). Ses montagnes, ses plaines et ses vallées font partie du semiarid nord-brésilien. Dance cette région de l’est brésilien, on y retrouve une faune et une flore typiques de la Caatinga (unique biome brésilien semi-aride avec végétation de broussailles).

Il est situé dans la zone morphoclimatique de la Caatinga brésilienne, caractérisé par la multiplicité de formations végétales typiques des régions semi-arides du nord-est du Brésil. Les espèces végétales de la région se caractérisent principalement par la perte de la plupart de leurs feuilles pendant la saison sèche, qui s’étend de mai à décembre, ce qui donne au paysage sa teinte argentée.

La région est bordée par deux formations géologiques majeures – le bassin sédimentaire du Maranhão-Piauí et la dépression périphérique de la rivière São Francisco – et est dotée d’une diversité de reliefs et de paysages d’une beauté à couper le souffle et parsemée de vues exceptionnelles sur les vallées environnantes, les montagnes, et des plaines.

Le relief du parc que l’on peut voir de nos jours s’est formé il y a environ 250 millions d’années. L’une formations géologiques les plus impressionnantes est sans aucun doute celle de la Toca do Boqueirão da Pedra Furada. Celle-ci est constituée d’un coteau d’une hauteur de 60 mètres de haut, avec une ouverture de plus de 15 mètres de diamètre à l’intérieur de ce coteau.

Un parc naturel regorgeant de trésors archéologiques

parc Serra da Capivara

Le parc national de Serra da Capivara est un témoignage exceptionnel de l’une des populations les plus anciennes de l’Amérique du Sud. Il constitue et conserve le plus vaste ensemble de sites archéologiques et les plus anciens exemples d’art rupestre des Amériques. De plus, l’iconographie des peintures nous permet d’identifier des informations sur les premiers peuples de la région.

À l’entrée du parc se trouve un énorme mur de grès avec de nombreuses grottes et lacs souterrains. Sur les 1 354 sites archéologiques recensés, 173 peuvent être visités. Ils conservent d’anciennes peintures rupestres et des abris préhistoriques datant d’il y a 60 000 ans.

Le Pedra Furada est un des sites les plus populaires – un mur de 60 m; Baixão das Andorinhas – un canyon de 125 m de profondeur où les hirondelles se sont nichées; Toca do Caldeirão do Rodrigues avec diverses peintures et Sítio do Meio au-dessus du niveau de la vallée.

Plus de 300 sites archéologiques ont été découverts dans le parc, la majorité étant constituée de peintures rupestres et murales datant de 50 000 à 30 000 ans. Un grand nombre des nombreux abris dans le parc national de la Serra da Capivara sont ornés de peintures rupestres, certaines âgées de plus de 25 000 ans. Ces représentations murales sont de magnifiques témoignages historiques puisqu’ils nous donnent des indices sur la manière dont les hommes de l’époque vivaient à l’époque : animaux, rituels, danses, chasses…

Les analyses et la datation des preuves et des objets découverts dans le parc national de Serra da Capivara permettent de confirmer la présence millénaire d’êtres humains sur le continent américain et l’importance du patrimoine.

L’ensemble des sites archéologiques contient des preuves de datation qui ont profondément révolutionné les théories classiques concernant l’entrée des Amériques par les populations humaines le long du détroit de Béring. Selon des études, la zone englobant le parc national de Serra da Capivara était occupée par des chasseurs et des cueilleurs, suivie par des sociétés de production de céramique. Les découvertes sur le site archéologique de Boqueirão da Pedra Furada suggèrent que des êtres humains ont peut-être colonisé la région il y a 50 000 ans, alors que le plus ancien site archéologique subsistant d’art rupestre survivant date de 10 530 ans. À la lumière de ces nouvelles découvertes, la région représente l’un des sites archéologiques les plus importants au monde et le bien constitue un témoignage exceptionnel de l’une des plus anciennes communautés humaines d’Amérique du Sud.

Lire aussi:

Quand visiter le parc national de la Serra da Capivara

parc national Serra da Capivara

En toute saison, on peut visiter le parc national de Serra da Capivara. Les paysages de la saison des pluies (appelée localement « hiver ») et de la saison sèche (nommée localement « l’été ») offrent différentes expériences de couleurs environnementales et d’adaptations de la flore et de la faune à la vie dans la Caatinga.

De janvier à juillet, le temps est doux et la végétation présente des feuilles et des fleurs, offrant ainsi une zone plus ombragée pour la randonnée. Après les pluies, on peut observer des cascades temporaires le long de l’escarpement. En mai et juin, la végétation prend des teintes rouge, jaune et marron, annonçant la perte des feuilles. D’août à novembre est la période la plus chaude de l’année et la majeure partie de la végétation n’a pas de feuilles.

Le parc national de la Serra da Capivara est un lieu d’exception qui mérite à lui seul votre venue au Brésil. Vous serez émerveillé à la fois par ses paysages divers et variés faits de roches et de verdure ainsi que par ses témoignages de l’histoire que représentent notamment les peintures rupestres dessinées sur les murs des cavernes. Comme vous l’avez compris, nous ne pouvons que vous encourager à venir y séjourner en famille ou entre amis, vous ne regretterez pas votre choix !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.