Le graviola, le corossol du Brésil

(Mis à jour le: 16 janvier 2019)
Le graviola, le corossol du Brésil
Evaluer cet article

Brésil est réputé pour ses plages magnifiques, ses perroquets aux couleurs chatoyants et surtout pour ses fruits exotiques. Ce pays produit de nombreux fruits tropicaux tous savoureux et aux multiples bienfaits. Le graviola possède mille et une vertus thérapeutiques.

Qu’est-ce que c’est ?

Le graviola est le terme qu’on utilise pour appeler le corossol au Brésil. C’est le fruit de l’arbre corrossolier  de son nom scientifique « Annona muricata » faisant partie de la famille des « Annonaceaes ». Voici brièvement son identité :

  • Nom scientifique : annona muricata
  • Nom commun: corossol, corossol épineux, cachiment
  • Nom de l’arbre : corossolier
  • Famille : annonaceas
  • Origine : Amérique du Sud, Antilles
  • Forme : ovoïde, coeur
  • Taille : ±30cm
  • Poids : ±5kg
  • Autres appellations : Sapotille à La Réunion, Sapadille en Inde, soursop en anglais, guanabana en espagnol, mang-cau au Vietnam,…

 

Comment est-il ?

corossol du Brésil

Par son apparence et son goût, il a la forme d’un cœur légèrement déformé. En effet, son écorce est de couleur verte sombre et est recouverte d’épines souples. Il a une chair blanche qui contient des graines noires aplaties. Il peut mesurer jusqu’à 30cm de long et peut peser jusqu’à 3 ou 5kg.

D’ailleurs, le corossol rappelle un peu la pomme-cannelle, on les confond  souvent. A maturité, le graviola devient tout mou et sa couleur tend à virer au jaunâtre, il dégage une odeur assez persistant.

Le corossolier est un petit arbuste ne dépassant pas les 10m de hauteur, il est doté d’un feuillage épais et alterné et ses fleurs de couleur jaune apparaissent en solitairement.

 Découvrez aussi : 

 

Où pousse-t-il ?

Le graviola est un fruit exotique originaire de l’Amérique du sud et des Antilles. Il se développe plus aisément dans les régions chaudes humides, c’est pour cela qu’il y en a un peu partout en Afrique et en Asie.

 

Qu’apporte-il à notre organisme ?

Comme tous fruits exotiques, le graviola est très riches en vitamines, en minéraux, et en fibres. Il est composé des vitamines B1, B2, B3, B5, B6, C et de la provitamine A ainsi que des minéraux suivants : potassium, phosphore, magnésium, sodium, calcium, cuivre et fer.

 

Quels sont ses vertus médicinales ?

Les scientifiques ont prouvé que le graviola est un puissant remède contre le cancer. En effet, ses antioxydants agissent efficacement sur les cellules cancéreuses.

En outre, chaque partie du corossolier possèdent des propriétés médicinales, que ce soit le fruit, les feuilles, les fleurs, l’écorce, la racine et même les graines.

La population amazonienne l’utilise depuis la nuit des temps. Les feuilles peuvent servir d’infusion, de décoction ou même de bains car elles sont dotés des vertus apaisantes et calmantes. Les graines contiennent une toxine qui peut servir de déparasitant, on peut en faire un mélange qui éliminera les poux par exemple. La chair peut soulager les irritations dûes aux ulcères d’estomac. L’écorce et la racine peut être utilisée comme sédatif ou bien de tonifiant cardiaque.

Ce sont les feuilles qui sont les plus efficaces dans la lutte contre le cancer, car elles peuvent détruire les cellules malsaines. Le graviola œuvre particulièrement d’après les spécialistes dans la guérison du cancer du sein, des ovaires, des poumons, du foie et des intestins.

.

Comment et pourquoi en consommer ?

Une fois à maturité, le graviola devient plus sucré et moins acide, on peut le manger nature, en faire du jus ou un cocktail à base de fruits  frais. Il se déguste aussi sous forme de sorbet, de gelée, de confiture, de crème glacée. Il peut se cuire également, on en fait d’excellent flan, gratin ou simplement en tant qu’accompagnement de plat sucré-salé.

Vous pouvez en consommer si vous souffrez d’insomnie, de dépression, de troubles nerveux et de troubles digestifs. En cas d’infections bactériennes, fongiques ou parasitaires le corossol peut servir d’antimicrobien puissant. De même que si vous suivez un traitement lourd comme la chimiothérapie, il peut soulager les effets secondaires comme les malaises, nausées et vomissements.

 

Quelles sont les indications et propriétés médicinales du graviola ?

graviola Brésil

Pour un usage thérapeutique, vous pouvez trouver du corossol sous forme de matière sèche à infusion provenant des feuilles, de l’écorce, de la racine ou des semences. Mais vous ne devez pas en abuser, il ne faut en prendre pas plus de trois ou quatre fois par jour. La dose journalière ne devrait pas dépasser de 3g pour chaque prise.

Voici comment vous pouvez utiliser le corossol :

-1 verre de jus après chaque repas pour faciliter la digestion.

-trois à six feuilles de graviola à infuser dans une tasse d’eau pour lutter contre l’insomnie.

-une décoction à base de feuilles fraîches et de feuilles tombées au sol à part égal pour apaiser les enfants trop nerveux.

– un verre d’une macération d’un bébé graviola coupé en deux dans un ou deux litres d’eau durant une heure à prendre après les repas pour guérir les intestins irrités.

-un cataplasme à base de feuilles de graviola macéré dans de l’eau tiède pour apaiser les brûlures du genre coup de soleil.

-de l’huile fait à partir des fruits verts et des feuilles de graviola à frictionner sur les névralgies et les rhumatismes. C’est aussi un déparasitant efficace.

-une infusion avec trois feuilles de graviola et de l’eau pour stopper les diarrhées sévères. La moitié des feuilles si c’est pour guérir un enfant.

-un mélange de feuilles chauffées avec de la cire de bougie pour soigner les abcès en tout genre.

-un mélange de corossol encore vert macéré dans de l’eau de mer en application cutanée pour ceux atteints de rhumatisme.

 

Dans quel cas ne pas en consommer ?

D’après une étude épidémiologique en Guadeloupe, la consommation de corossol peut favoriser l’évolution de la maladie de Parkinson. On constate également la présence des substances pouvant être neurotoxiques comme l’acétogénine et de l’alcaloïde.

La consommation de graviola est fortement déconseillée en cas de grossesse et d’allaitement.

 

Autres usages

Comme rien ne se perd dans le corossol, ni les fruits, ni les feuilles, ni les fleurs ni l’arbre lui-même, le corossolier peut servir d’arbre de décoration ou bien le tronc peut également être transformé en un tonneau.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.