Le Caxixi : un indispensable de la capoeira

Rating: 5.0/5. From 2 votes.
Please wait...
(Last Updated On: 27 novembre 2018)

Le Caxixi que l’on prononce « Ca-chi-chi » est un instrument de musique qui accompagne le berimbau dans une roda de capoeira. Il prend la forme d’un petit panier en forme de cloche que le musicien secoue pour en obtenir le son.

A quoi ressemble le caxixi ?

Le caxixi est, comme les maracas, un idiophone. Il prend la forme d’un petit panier tressé en osier doté d’un fond dur, généralement en noix de coco.

Sa forme en cloche, avec au sommet, une petite anse, facilite sa prise en main, car pour en obtenir le son, il faut le secouer, plus ou moins, fort en fonction de la qualité du son souhaité.

Comment jouer du caxixi ?

Musique capoeira

Pour jouer du caxixi, il faut secouer l’instrument. Il faut savoir que ce petit panier contient, en son sein, des petits cailloux et des petites graines. En le secouant, le musicien obtient deux sons distincts :

  • Un son plus doux lorsque les graines et cailloux s’entrechoquent avec les bords en osier du panier. Pour obtenir ce son, il faut jouer l’instrument de côté de sorte à ce que les graines ne viennent pas frapper le fond dur
  • Un son plus claquant lorsque les graines et cailloux frappent le fond dur du panier. Dans ce cas-là, il faut jouer l’instrument de face

D’où vient le caxixi ?

Le caxixi est originaire d’Afrique. Il a été importé par les esclaves noirs en Amérique du Sud. Les pays de son continent d’adoption l’ont ensuite utilisé, chacun à leur manière. Au Brésil, c’est un instrument indissociable du berimbau et donc de la capoeira. Il est aussi utilisé en maracatu.

Du côté des indigènes, le caxixi est utilisé dans leur rituel pour faire appel aux bons esprits et chasser les esprits indésirables.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.