L’Acérola : la cerise des Antilles

(Mis à jour le: 25 juin 2019)
L’Acérola : la cerise des Antilles
4 (80%) 2 vote[s]

Comme beaucoup de fruits tropicaux, l’acérola est unique en son goût et possède de nombreuses vertus. Elle a aussi une forte teneur en antioxydant et en vitamine C, elle fait partie des cinq fruits les plus riches en vitamine C.

Comment se présente l’acérola ?

L’Acérola

De son nom scientifique « Malpighia emarginata », l’acérola est un arbuste sempervirent (plante doté de feuillage épais tout le long de l’année) qui produise des fruits semblables aux cerises. D’ailleurs, ses fruits sont appelés cerises de la barbade ou cerises antillaise.

Ses feuilles ressemblent à celles des citrons, mais en un peu plus petit. L’acérola fleurisse trois fois par an. Ses fleurs sont de la même couleur que les fruits, rouge pétante. A maturité le fruit peut faire 10g. Au goût, l’acérola est aussi savoureux et acidulé que la plupart des baies rouges.

Aujourd’hui, vous pouvez en trouver partout sur le marché mondial, que ce soit sous sa véritable forme, ou en poudre ou bien liquide. Des entreprises alimentaires et pharmaceutiques vantent ses vertus médicinales et en ont fait même des pilules ou des boissons énergisantes.

 

Lire aussi – Les produits et aliments typiques du Brésil

 

D’où vient l’acérola ?

Etant originaire d’Amérique centrale et du sud, l’acérola pousse surtout dans la forêt amazonienne qui se trouve au pérou, au Venezuela et en grande partie au Brésil. Les indiens d’Amazonie l’ont utilisé à la fois pour ses apports en tant que nourriture et pour ses nombreuses vertus. En effet, ils l’utilisaient comme remède contre les fièvres, les diarrhées, les diverses empoisonnements par morsure animale,…

Aujourd’hui, l’acérola est surtout cultivé dans le Nordeste du Brésil. C’est un des plus gros producteurs de fruits tropicaux du monde entier.

 

Quels sont les apports nutritifs de l’acérola ?

Comme tous fruits qui se respectent, l’acérola peut nous apporter des antioxydants et les compléments suivants :

  • De la vitamine C

L’acérola est un des fruits qui contiennent le plus de vitamine C, tout comme la baie de Goji, le Cynorrhodon, le Camu-camu et l’Argousier. Pour être un peu plus précis, ce fruit peut être trente fois plus riche en vitaamine C que l’orange et le kiwi.

  • D’autres vitamines

Elle contient également de la vitamine A, B6 et B1.

  • Des minéraux

Elle est également composée de calcium, fer, phosphore, potassium, cuivre, zinc, et  magnésium.

  • Des fibres alimentaires, des protéines, des lipides, de sucres, de l’acide malique, des acides gras,…

Découvrez aussi :

 

Quels sont les propriétés médicinales de l’acérola ?

la cerise des Antilles

Depuis toujours, l’acérola est utilisé pour ses capacités en tant que médecine traditionnelle. Maintenant encore, on l’utilise mais cela s’est un peu modernisé. On peut donc en consommer dans les cas suivants :

  • Glycémie

D’après des recherches, on a constaté que l’acérola possède des antioxydants qui peuvent stabiliser le taux de sucre chez les hommes. De ce fait, elle peut donc réguler le glucose et l’insuline chez les patients atteints du diabète.

  • Prévention des cancers

Les antioxydants contenus dans l’acérola aident notre organisme à lutter contre les cellules malsaines. L’acérola, à cause de sa teneur élevée en vitamine C, est plus particulièrement efficace dans les traitements contre le cancer de la peau, du sein et du col de l’utérus.

  • Antivieillissement

Sa richesse en vitamine C augmente la production de collagène de notre organisme. Celui-ci est nécessaire car il ralentie le vieillissement de la peau en réduisant l’apparition des rides. Il permet également à la peau de rester ferme et élastique.

  • Protection du système immunitaire

La vitamine A et C favorise la production des globules blancs et de nos autres défenses immunitaires. Et comme elles aident la fabrication de collagène, notre organisme se régénère plus vite en cas de maladies infectieuses, de blessures internes ou externes.

L’acérola peut aussi être utile dans les cas d’asthénie, d’anémie, de perte de mémoire, maladies pulmonaires, de cure de désintoxication, de maladies saisonnières et des morsures animales.

  • Maladie cardiovasculaire

L’acérola stabilise aussi la tension artérielle et le rythme cardiaque

  • Maladie oculaire

Comme elle est riche en vitamine A, elle peut être utile pour préserver notre vue en prévenant l’apparition de la cataracte et d’autres maladies des yeux.

  • Fortifiant et revitalisant

A cause de la présence des vitamines B, l’acérola facilite ainsi la digestion des aliments riches en sucre et en graisse. De même qu’elle aide à resoudre les problèmes de fatigue diverse, qu’elle soit passagère ou non : fatigue générale, dépression, burn out, surmenage, fatigue chronique, insomnie,…

  • Problème gynécologique

L’acérola peut être consommé en petite dose lors des grossesses et allaitements, car elle favorise le développement des os, des dents, des muscles et des organes. Elle peut aussi être consommée dans les cas de règles douloureuses.

  • Problème des organes

L’acérola est conseillé si vous avez des troubles intestinaux, des troubles rénaux oou des problèmes au foie. Elle peut aussi s’avérer utile si vous avez la gueule de bois, le cholestérol, ou si vous faite un régime.

 

Quelles doses d’acérola par jour ?

Normalement, vous ne devez en prendre que 2 à 4g par jour. Si vous avez des carences en vitamine C, il faut tenir compte des autres composants de l’acérola. C’est-à-dire que si vous prenez par exemple un comprimé contenant 500mg, la vitamine C ne représente qu’une centaine de cela.

Si vous désiriez faire des cures d’acérola, cela devrait durer entre trois et quatre mois, toutes les trois semaines avec une pause de sept jours environ. La dose quotidienne doit faire dans les 1g à 4g, c’est selon les besoins du consommateur.

En cas de maladies ou de blessures, la durée de traitement doit faire deux semaines, avec une dose de 3 à 5g par jour.

 

Quels sont les risques, effets indésirables et contre-indications ?

acerola

Il est utiles de vous rappeler qu’il ne faut jamais prendre de la vitamine C tard dans l’après-midi et le soir, car vous pouvez passer une nuit blanche à ne pas pouvoir fermer l’œil jusqu’au matin.

L’acérola se conserve dans un endroit frais, sec et non exposé à la lumière du jour. L’acérola en poudre peut se conserver pour la durée de toute une année minimum. Par pure précaution cependant, penser à en changer au bout de cette période car il vaut mieux consommer des produits frais, c’est plus sain.

Les effets secondaires 

Qu’elle soit consommée tard le soir ou en grande quantité, il y a toujours des effets indésirables qui peuvent donc être :

  • Les diarrhées passagères
  • L’apparition des boutons sur le corps
  • L’insomnie
  • Les crampes abdominales
  • Les nausées
  • Les migraines
  • Les vertiges
  • La fatigue
  • Le calcul rénal

 

Les interactions avec des médicaments

L’acérola n’est pas bonne à associer avec les médicaments contenants les composants suivants :

  • Prolixine
  • Warfarine
  • Etretine
  • Isotrétinoïne
  • Mipomersen
  • Oestrogènes
  • Dichlorphénamide

Donc, avant d’en consommer vérifier bien les composants de vos médicaments ou bien consulter l’avis de votre médecin ou pharmacien. Cette liste est exhaustive soit-dit en passant.

 

Peut-on l’associer avec d’autres plantes médicinales ?

L’acérola peut très bien s’associer avec d’autres plantes pour faire des remèdes naturels :

  • Revitalisant et aphrodisiaque avec la gelée royale et le ginseng ou le Tribulus et le Maca.
  • Complément alimentaire avec la spiruline pour ceux qui font un régime.
  • Stimulant du système immunitaire avec la baie de Goji, ou la canelle, ou le gingemble et curcuma,…

On peut faire des mégas combos de médecines naturelles avec l’acérola.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.