La mangue : un des fruits exotiques du Brésil

Rating: 5.0/5. From 1 vote.
Please wait...
(Last Updated On: 5 décembre 2018)

Fruit du manguier et originaire d’Inde et de Birmanie, la mangue est ce fruit à la chair jaune juteuse et sucrée dont bon nombre d’entre nous raffolent. Elle figure parmi les fruits les plus consommés à travers le monde et qui se déguste, aussi bien crue que cuite. Quels nutriments nous apporte-t-elle et comment la conserver pour en avoir tout au long de l’année ?

La mangue, comment est-elle arrivée au Brésil ?

mangue bresil

Le Brésil figure aujourd’hui parmi les plus grands producteurs de mangue. Il en a fait un de ses fruits exotiques les plus convoités et pourtant c’est un fruit qui n’a pas toujours poussé sur son territoire.

En effet, la mangue nous vient de l’Inde Orientale et de la Birmanie. Durant l’époque de la colonisation, les Portugais ont contribué à l’importer dans divers pays tropicaux comme le Brésil ou encore l’Afrique occidentale.

Après la banane, elle est le deuxième fruit tropical le plus consommé au monde.

La mangue, quels nutriments contient-elle ?

Au-delà de sa texture onctueuse et de saveur sucrée, la mangue est très riche en nutriments tels que :

  • Les polyphénols :

La mangue est effectivement l’un des rares fruits à avoir une teneur élevée en polyphénols dont l’acide gallique. Ces derniers ont une grande capacité antioxydante ce qui leur permettent de combattre efficacement les radicaux libres au sein de l’organisme. Grâce à cette capacité, elle nous protège des cancers, des maladies cardiovasculaires et même du vieillissement prématuré.

Même si en règle générale, toutes les mangues ont cette caractéristique, la quantité de composés phénoliques varie d’une variété à l’autre et d’un fruit à l’autre même chez ceux qui ont poussé sur un même arbre. L’on sait néanmoins que la variété Ataulfo est celle qui en contient le plus.

  • Les fibres solubles :

La chair de la mangue est très riche en fibres dont une bonne partie représente des fibres solubles. Plus le fruit est mûr, plus cette quantité augmente. Ces éléments préservent notre organisme des maladies cardiovasculaires puisqu’ils vont s’attaquer au cholestérol sanguin en en réduisant la quantité. Parmi les fibres solubles recensées en grande quantité, on peut citer la pectine.

  • Les caroténoïdes :

On y retrouve surtout la violaxanthine et la bêta-carotène. C’est grâce à la forte présence de ces caroténoïdes que la mangue doit sa couleur rouge orangée. Au sein de l’organisme, elles agissent en tant qu’antioxydants performants et luttent donc contre les radicaux libres. En ce qui concerne la bêta-carotène, elle favorise la transformation de la provitamine A en vitamine A au niveau de l’intestin.

Comme pour les précédents nutriments, la quantité en caroténoïdes varie en fonction de la variété et du stade de mûrissement du fruit. Plus la mangue est mûre, plus elle est riche en caroténoïdes.

  • Les vitamines :

La mangue est aussi très riche en vitamines dont la vitamine C ou acide ascorbique. Dans 100 g de fruits, on retrouve jusqu’à 44 mg de vitamines C ce qui signifie que son taux est pareil à celui des agrumes. Il faut toutefois noter que plus le fruit est mûr, moins il contiendra de vitamines C.

A part la vitamine C, elle contient également une bonne dose de vitamine A (seulement pour la femme), de vitamine B1, de vitamine B2 (seulement pour la femme), de vitamine B6 et de vitamine E

  • Les autres nutriments :

A part tous les nutriments cités ci-dessus, il faut savoir que la mangue contient également du cuivre, de la mangiférine, des gallotannins et des tannins.

La mangiférine est connue pour ses vertus contre le diabète, le stress oxydatif et l’inflammation. Il faut néanmoins souligner que l’écorce du manguier, arbre sur lequel poussent les mangues, en est plus riche jusqu’à 400 fois plus important que chez le fruit. La pelure et le noyau en contiennent également une dose plus importante que chez le fuit en lui-même.

La mangue, quels sont ses bienfaits ?

mangue

Du fait de sa richesse en nutriments, la mangue affiche de nombreuses vertus à savoir :

  • Elle réduit le taux de glucose dans le sang :

La consommation de mangue est un traitement naturel pour réguler son taux de glucose dans le sang. Des études ont effectivement démontré qu’aussi bien chez les personnes souffrant d’obésité ou chez les personnes en bonne santé, ce fruit permet de stabiliser la glycémie sans forcément induire une perte de poids.

  • Elle est excellente pour la santé osseuse :

Du fait de sa teneur en vitamine K, la mangue aide l’organisme à mieux absorber le calcium, calcium qu’elle contient déjà en bonne quantité. Cela contribue, par suite logique, à la santé des os, car une carence en vitamine K favorise les risques de fracture osseuse.

  • Elle stabilise la tension artérielle :

Les mangues ne contiennent que très peu de sodium contre une bonne quantité de potassium et de magnésium. Elles sont donc très efficaces pour réduire la tension artérielle et ainsi réduire les risques de maladies cardiovasculaires.

  • Elle réduit les risques de maladies cardiaques :

A part la propriété citée précédemment, il faut aussi savoir que la mangue contient une bonne quantité de pectine qui est une fibre soluble permettant à l’organisme de réduire naturellement le taux de cholestérol. Du coup, en stabilisant la tension artérielle et en réduisant le taux de cholestérol, elle éloigne les maladies cardiaques.

  • Elle est excellente pour la santé cérébrale :

La mangue influe positivement sur la santé cérébrale du fait de sa forte teneur en vitamine B6. Cette dernière permet effectivement de bien préserver les fonctions cérébrales, voire les améliorer en soutenant le bon fonctionnement des neurotransmetteurs. Rappelons que ces derniers améliorent la qualité du sommeil et nous aide à mieux gérer notre humeur.

  • Elle réduit les risques de cancer :

Si des études ont confirmé que la pectine et la bêta-carotène de la mangue préviennent le cancer de la prostate, d’autres supposent qu’elles sont également efficaces pour prévenir le cancer du sein. Cette deuxième hypothèse reste néanmoins à vérifier.

  • Elle renforce le système immunitaire :

La bêta-carotène renforce le système immunitaire. Rappelons que ce dernier est la première arme de défense que notre corps a pour se protéger des maladies.

  • Elle améliore la digestion :

Grâce à la bonne teneur en fibres, en antioxydants et en eau de la mangue, cette dernière influe, de manière positive, sur la digestion. Une étude a notamment confirmé qu’elle permet de régler rapidement les problèmes de constipation tandis que des observations ont permis de déduire que grâce aux acides gras qu’elle apporte, oméga-3 et oméga-6, elle favorise la production de suc gastrique, indispensable pour faciliter la digestion.

  • Elle traite l’anémie :

Du fait de sa teneur en fer, la mangue traite naturellement l’anémie sans compter que sa richesse en vitamine C favorise l’absorption du fer d’origine végétale.

  • Elle prévient l’asthme :

Plus on consomme des aliments riches en bêta-carotène, plus on est à l’abri de l’asthme. Cela n’est toutefois pas gagné à chaque fois, mais au moins, la consommation de la mangue aide à réduire ce risque.

  • Elle ralentit le processus du vieillissement :

Grâce à sa richesse en vitamine A et en vitamine C, la mangue favorise la production de collagène. Ce dernier a pour objectif de freiner le vieillissement de la peau tout en améliorant la santé des tissus et des vaisseaux sanguins. Et puisque ce sont également des antioxydants, ces vitamines luttent aussi contre les radicaux libres ce qui nous protègent du stress oxydatif.

  • Elle réduit les risques de dégénérescence maculaire :

Grâce à la zéaxanthine qu’elle contient, la mangue filtre les mauvais rayons UV ce qui lui permet de protéger nos yeux. Elle aide alors à prévenir les risques de dégénérescence maculaire rattachés à l’âge.

La mangue : comment la conserver ?

conserver mango

La pleine saison de la mangue se situe généralement entre décembre à février, parfois un peu plus tôt parfois un peu plus tard. Durant cette période, il est donc conseillé de la consommer fraîche et surtout crue. Vous pouvez néanmoins la déguster sous forme de jus, de smoothie, en salades, en brochettes ou encore en tant qu’ingrédient des glaces, des tartes ou d’autres plats sucrés-salés. Pour la conserver, il vous suffira de la mettre dans un endroit frais, mais pas froid. Le réfrigérateur est donc déconseillé, car ce fruit ne supporte pas les températures inférieures à 8°C.

En dehors de cette période, comment faire pour avoir quand même de la mangue à la maison ? Les meilleures astuces :

  • Découper la chair de la mangue en dés, les mettre dans un sac de congélation et les faire congeler sans y ajouter du sucre
  • Peler la mangue et retirer la chair pour les faire sécher, toujours sans y ajouter du sucre

Il faut savoir que la mangue contient déjà une bonne quantité de sucre, mais celle-ci est non raffiné et n’est donc pas un problème pour l’organisme. Par contre, si vous en ajoutez, le fruit ne pourra plus remplir son rôle de stabilisateur du glucose dans le sang.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.