Festa Junina : une des plus belles fêtes au Brésil

Rating: 5.0/5. From 1 vote.
Please wait...
(Last Updated On: 9 novembre 2018)

Le mois de juin est marqué au Brésil par les festivités, les feux, les danses, la  bonne nourriture  traditionnelle et les nombreuses décorations qu’on rencontre partout dans le Nordeste brésilien. En effet, c’est pendant ce mois que se déroule une des plus belles fêtes du nord brésilien : La « Festa Junina » !

Il faut savoir qu’au Nord du Brésil, cette fête est considérée comme un évènement aussi important que le Carnaval de Rio. C’un évènement est vraiment à ne pas manquer si vous êtes au Brésil !

La Festa Junina, c’est quoi ?

Présentation de la fête : 

Festa Junina

La Festa Junina (festival de juin) est aussi appelée  « Festa São João » est une fête religieuse joliment célébrée dans tout le territoire brésilien, mais plus spécialement au nord du Brésil.

Cette fête célèbre nombreux saints : Saint Antoine, Saint Jean et Saint Pierre, on peut, donc,  parler de plusieurs fêtes successives.

Cette célébration annuelle est à l’image de toutes les fêtes brésiliennes : festives et gaies. Ambiance divertissante et chaleureuse, déguisement,  danse et musique dans les rues, spectacles, décoration, jeux, vins et plats locaux font partie du programme. À la Festa Junina, chaque quartier organise ses propres festivités comportant des décors et des déguisements uniques. Cette fête est aussi dédiée aux enfants.

L’évènement est l’occasion pour tous les brésiliens et les Nordestes de rompre avec la routine et de changer le quotidien en  soufflant un air de gaité et spontanéité partout dans le pays.

Quand se déroule la fête ?

Ces festivités sont célébrées durant le mois de juin et se poursuive jusqu’au début du mois de juillet. Le festival est principalement célébré à la veille, de saint Jean-Baptiste et de saint Pierre [1]. Traditionnellement les célébrations des « Fêtes de Juin » débutent la veille des solennités catholiques de saint Antoine (Santo Antonio), le 12 Juin. Elles sont suivies du jour de la Saint Jean (São João) célébré le 23 et 24 juin, puis du jour de la Saint Pierre (São Pedro) le 29 Juin.

Les origines de la Festa Junina :

On dit que les origines de la Festa Junina seraient païennes. Bien avant le Moyen Age, les célébrations annonçaient le solstice des saisons honorant les dieux de la nature et de la fécondité. L’église aurait fini par adhérer aux fêtes lui attribuant un caractère catholique. Mais selon historiens, la fête fut importée au Brésil par les Portugais pendant la période coloniale.

Quant à l’origine du terme « Festa Junina », Il y aurait deux explications :

La première suppose que les origines du nom font référence au mois durant lequel se célèbrent la fête : le mois de juin d’où  l’appellation : Festa Junina (fête de juin ou Junho en portugais). L’autre explication dit que la date de la fête coïncide avec les célébrations des trois saints catholiques chez les pays catholiques: Saint-Jean, Saint Pierre et Saint-Antoine appelées fêtes johanniques (Joanina au portugais). Le nom de la fête ferait, alors, référence à ses fêtes et à Saint Jean ; les termes Joanina et Junina étant très proches…

Au fil du temps, beaucoup de cultures ont influencé les traditions de la fête. On retrouve alors des aspects culturels portugais, français, espagnols, chinois et encore afro-brésilien.

Tous ces éléments mélangés au cours des siècles ont fait de la Festas Junin une fête vraiment unique dans son genre.

Les traditions et les éléments de la fête :

carnaval bresil

Comme pour toutes les fêtes brésiliennes la Festa Junina possède ses propres traditions « sacrées ».

Le Bûcher :

Partout dans le pays, les Brésiliens  font des « fogueiras » (des feux) qui illuminent les douces nuits de juin. Cette tradition est d’origine païenne et symbolise la protection contre le mal et les mauvais esprits. La tradition a été, toutefois, maintenue par les catholiques, qui selon eux le  feu était une manière de communiquer la naissance à Marie (mère de Jésus).

Vous verrez un peu partout dans les rues des feux de camp, qui servent de centre à légendaire danse des quadrilles. Les lanternes éclairent et complètent le décor.

Les « Quadrilhas » :

C’est une danse traditionnelle originaire de la France. Les femmes portent des tenues « caipira » (de la ferme), les demoiselles des robes en chiffons et les messieurs des chemises à carreaux et un chapeau de paille. Au cours de cette danse on joue du « forró » et en réalisent une belle chorégraphie autour d’une ronde et en chantant :

« O caminho da festa , o tunel , olha a chuva, olha a cobra, caracol, a grande roda, coroa de rosas, baile geral, despedida ».

Le petit pain :

Le 13 juin, les églises catholiques distribuent le «?petit pain de Saint Antoine?». La tradition veut que le pain soit placé au milieu des autres aliments de la maison, ce qui assurerait de ne jamais manquer de nourriture. Les femmes désirant se marier devraient, selon la tradition, manger de ce pain.

Le lâcher de ballons :

Le lâcher de ballon est une tradition qui indique le commencement des festivités. Ces ballons sont colorés et joliment décorés. Il est généralement accompagné du lâcher des bandes de rubans de toutes les couleurs.

Les Jeux et les bobards :

L’organisation des jeux est primordiale pour bien profiter de la fête. Ces jeux sont destinés aux petits comme aux grands.

Dans le Nordeste, il n’est pas rare de voir, pendant les fêtes, des groupes déambulant partout dans la ville en chantant et en dansant. Au pied des portes les habitants  leur déposent de bons plats et des boissons rafraichissantes.

Qu’est-ce qu’on mange à la Festa Junina?

fête au Brésil

Du maïs dans toutes ses formes et ses saveurs !

Le climat semi-aride du nord du Brésil fait que, beaucoup, de brésiliens cultivent le maïs. Au mois de juin les brésiliens le récolte.

Dans ce sens, la majorité des plats mangés au cours des festivités de la Festa Junina sont à base de maïs. Ces plats sont tantôt salés tantôt sucrés.

La fête culinaire se poursuit par des barbecues géants et de grandes tables où on dégustera : Maïs cuit, canjica, cuzucz, gâteau de maïs, gâteau de cacahuètes, riz sucré au lait, bombocado, cocada, vin chaud, patate douce et bien d’autres gâteries salées et sucrées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.