Itaparica : découvrez l’île d’Itaparica au Brésil

Rating: 5.0/5. From 1 vote.
Please wait...
(Last Updated On: 14 août 2018)

L’île d’Itaparica est la plus grande île de la baie de Tous les Saints au Brésil. Elle se trouve sur le littoral de l’Etat de Bahia et compte deux municipalités à savoir celle d’Itaparica et celle de Vera Cruz. Baignant au large de Salvador, l’île figure parmi les destinations touristiques les plus prisées du pays.

Brève présentation de l’île d’Itaparica

île d’Itaparica au Brésil

La baie de Todos os Santos, qui borde la ville de Salvador, est la plus belle baie du Brésil. Cette dernière abrite de nombreuses îles et îlots dont Itaparica est la plus vaste. Cette dernière est longue de 36 km et affiche une superficie totale de 146 km². Ce petit territoire abrite 35 localités subdivisées au sein de ses deux municipalités.

Sa découverte remonte en 1501, à la même période de découverte de la baie. Son appellation « Itaparica » est un mot Tupi qui signifie « ceint par des pierres ». Il faut effectivement savoir que sur toute sa côte est, laquelle est bordée par l’océan Atlantique, se dresse une longue barrière de corail qui la protège des fortes vagues. Ces récifs sont appelés Recifes das Pinaunas et s’étendent de Bom Despacho jusqu’à Ponta de Aratuba. En 1997, les récifs sont déclarés « aire de protection environnementale ».

Inutile de préciser alors que les plages sur cette partie de l’île, en plus d’être paradisiaques, sont très calmes et désertes en dehors de la haute saison touristique.

Par contre, quand vient l’été et la haute saison, la population de l’île qui se chiffre habituellement à environ 60 000 habitants, augmente fortement. L’île est bondée de touristes de toutes parts et une ambiance festive y règne au quotidien. Pour ceux qui aspirent à un peu de calme dans ce décor de rêve feront mieux d’y aller en dehors de la haute saison, car ils auront alors les plages à eux tout seuls ou presque.

Découvrez le Bahia de A à Z.

Comment se rendre sur l’île d’Itaparica ?

Pour se rendre sur l’île d’Itaparica, vous avez deux options :

  • Traverser le détroit de Funil par le biais du pont João Botas pour atterrir dans le sud de l’île
  • Prendre un ferry à Salvador de Bahia pour débarquer, 45 mn plus tard, dans le nord de l’île

Pour notre part, nous avons choisi le ferry, car c’est beaucoup plus dans l’esprit vacances dans une station thermale brésilienne. De plus, la traversée a été très conviviale, car nous nous sommes retrouvés en compagnie d’autres touristes forts sympathiques. Attention tout de même, ceux qui sont sujets au mal de mer feraient mieux de choisir le pont, mais ce sera moins amusant.

Lire aussi : Heure au brésil : quelle heure est-il au Brésil ?

Que voir sur l’île d’Itaparica ?

ile d’Itaparica au Brésil

 

Dans le passé, l’île s’est retrouvée, à maintes reprises au cœur des conflits. Sa richesse a effectivement suscité les convoitises et quand ce ne sont pas les Anglais qui l’envahirent, ce sont les Hollandais. Ces derniers y ont érigé le fameux fort de São Lourenço, aujourd’hui encore visible sur l’île. Entre 1821 et 1823, Itaparica a été la scène de la lutte pour l’indépendance de Bahia.

De ce passé tourmenté, elle a gardé quelques vestiges anciens ainsi qu’un patrimoine historique incontournable. Durant un séjour, il ne faut donc pas manquer de visiter :

  • Le forte de São Lourenço :

Ce dernier se situe à l’extrême nord de l’île sur la Praça Getulio Vargas. Le fort a, pendant longtemps, été connu sous le nom de Ponta de Baleia signifiant Pointe de la Baleine. Construit en 1711 par les Hollandais, il affiche le même style architectural que le Forte São Felipe situé à Salvador. Malgré son âge, l’édifice est très bien préservé et très bien entretenu.

  • L’Igreja do Santissimo Sacramento ou Igreja Matriz :

Située sur la rue Luis da Grana, cette église a été érigée en 1782. Après une récente rénovation, elle a été inaugurée en 2012 sous la présence de l’archevêque primat du Brésil à savoir Mgr Murillo Krieger. Cet édifice abrite un plafond recouvert de peintures trompe-l’œil lesquelles ont été réalisées par José Teofilo de Jesus. Ces fresques mettent en valeur la Cène de Jésus-Christ ainsi que quelques miracles qu’il a accomplis.

  • Le Fonte da Bica :

Il s’agit d’une fontaine construite en 1842 et qui fut érigée au centre de la municipalité d’Itaparica. Accessible gratuitement au public, cette dernière distribue une eau minérale provenant d’une source située dans la colline de Santo Antônio. Toujours bien entretenue, un des murs qui entoure la fontaine affiche l’inscription « Eh : agua fina, faz velha vira menina » ce qui signifie « Eh ! eau de qualité, fait que la vieille redevienne jeune ». Une inscription qui semble indiquer qu’il s’agit d’une fontaine de jouvence.

  • Les ruines de l’Igreja de Nosso Senhor de Vera Cruz :

Situées dans la localité de Baiacu, ces ruines sont tout ce qui reste d’un ancien temple jésuite. Rappelons qu’en 1560, les Jésuites ont beaucoup travaillé dans cette localité et cette église, du moins ses restes, témoignent de leur passage sur l’île. Il s’agit également de la troisième église du pays. De nos jours, le site abrite, en son centre, un gameleira gigantesque. Il s’agit d’un arbre sacré dans le syncrétisme religieux. Aujourd’hui, il est devenu un lieu de culte des orixas, des divinités de la religion syncrétisme. C’est un lieu fascinant à découvrir.

  • Le Tenente João das Botas :

Il s’agit de l’ancienne demeure du lieutenant João das Botas. Elle a été construite en 1630 sur l’actuelle Praça da Quintada. La bâtisse, toujours aussi belle, abrite au rez-de-chaussée le Centro de Artesanato ou centre artisanal. Ce dernier expose des œuvres artisanales conçues avec les coquillages de l’île.

Lire également : Quand aller à salvador de bahia ?

Sur quelle plage se prélasser sur l’île d’Itaparica ?

Itaparica

En tant qu’île baignant dans la baie de tous les saints, Itaparica compte plusieurs plages idylliques. Parmi elles, nous vous recommandons fortement :

  • Ponta de Areia Beach :

C’est la plage la plus proche du terminal des ferrys qui arrivent de Salvador, car se situe à seulement 15 mn de là. Durant notre séjour, hors haute saison, la plage a été très calme avec ses eaux d’un beau bleu et ses plages de sable fin. De nombreux stands ont été installés le long de la plage pour permettre aux baigneurs de se restaurer ou de se désaltérer dès qu’ils le souhaitent. Certains vendeurs vous proposent même de vous préparer le déjeuner pour que vous puissiez profiter pleinement de la mer et des activités nautiques qui y sont possibles. L’endroit ressemble un peu à une vaste piscine naturelle qui n’attend que vous.

A lire aussi : les plages à ne pas rater au brésil.

  • Praia da Penha :

C’est une plage un peu plus huppée de l’île puisqu’elle est bordée par de nombreuses demeures luxueuses. Quoi qu’il en soit, elle est ouverte au grand public et nous y avons apprécié le sable très propre de la zone bordant une mer bleue chaude. Avant de se ruer dans l’eau, nous avons pris le temps de visiter la petite église qui se situe un peu à l’écart, celle de Notre-Dame de Penha. Nous avons ensuite passé le reste de la journée dans l’eau et avons attendu le fameux coucher du soleil avant de repartir. On peut désormais vous le confirmer, le spectacle du soleil couchant derrière cette mer qui commence à s’assombrir est vraiment génial.

  • Praia de Berlinque :

C’est une plage très calme, voire un peu déserte. Ici, on ne trouve aucun stand ou tente donc il faudra penser à emporter quelques victuailles si on souhaite y rester jusqu’au soir. Bordées par une plage de sable doré, les eaux bleues de la mer offrent une invitation très tentante aux baignades.

  • Praia de Barra Grande :

Comme la précédente, cette plage est un peu déserte et isolée, mais propice au repos et aux baignades loin de la foule. Le sable blanc de la plage offre un délicieux contraste avec le bleu de la mer qui fait aussi office de grande piscine naturelle vu l’absence de vagues.

  • Praia de Aratuba :

Cette dernière est considérée comme l’une des plus belles plages d’Itaparica. Elle est aussi un peu isolée et est bordée par diverses villas luxueuses. Pour ceux qui veulent du calme, c’est l’endroit idéal, mais il faudra également emporter des victuailles vu qu’il n’y a aucun stand ou marchand ambulant. Petit bémol toutefois, à marée basse, les pierres peuvent être gênantes, mais à marée haute, les baignades sont plus qu’excellentes.

  • Praia Barra do Gil :

Tranquille et reposante, cette plage se situe à proximité de celle de Penha. Ses eaux forment aussi de nombreuses piscines naturelles et y paresser toute la journée est vraiment revigorant.

  • Praia da Gamboa :

C’est au niveau de cette plage que la rivière rencontre la mer. A marée haute, la mer prend le dessus, mais à marée basse, la rivière reprend son droit. A part les baignades, elle est aussi propice à la pêche. A proximité de cette plage, on peut voir les ruines de fours céramiques de Gamboa.

Découvrez le brésil de A à Z ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.