Itacaré : découvrez Itacaré dans l’Etat de Bahia au Brésil

Rating: 5.0/5. From 1 vote.
Please wait...
(Last Updated On: 29 août 2018)

Situé sur le littoral de l’Etat de Bahia, Itacaré est un petit village de pêcheurs aujourd’hui devenu un haut-lieu du tourisme au Brésil. Avec sa vaste forêt tropicale qui s’avance jusqu’à l’océan à certains endroits, ses superbes plages dont nombreuses sont très bien préservées, son patrimoine culturel et ses nombreux spots de surf, il fait le bonheur des touristes. Découvrez cet endroit incontournable du territoire brésilien.

Un village vieux de plusieurs siècles

Malgré son isolement, sa préservation et son aspect encore un peu rustique, la fondation d’Itacaré remonte en 1532 par les colons Portugais. Ces derniers l’ont baptisé, à cette époque, São Jorge d’Ilhéus.

Peu après sa fondation, il devint le repaire préféré des pirates jusqu’à ce que le commerce du cacao et la pêche à la baleine le fassent prospérer. Il devint alors un important port du Brésil.

La ville s’est, grâce à cet essor, développée autour d’une église fondée au 17e siècle par les jésuites. En 1732, elle devint une municipalité du nom de São Miguel da Barra do Rio de Contas, Rio de Contas étant le nom de son plus important cours d’eau.

Sa désignation actuelle ne lui a été dotée qu’en 1931. Aujourd’hui, la région couvre une superficie de 732 km².

Découvrez aussi :

Du cacao au tourisme

Itacaré

Dans les années 80, une épidémie appelée « maladie du balai de sorcière » a ravagé Itacaré et tous ses champs de cacao. Son économie se mit alors à chuter brutalement poussant les habitants à chercher de nouvelles ressources. Ces derniers se tournèrent vers le tourisme balnéaire et l’éco-tourisme.

Il faut effectivement souligner qu’à part ses superbes plages à perte de vue, ses belles vagues idéales pour le surf, ses fonds marins et ses criques idylliques, Itacaré abrite également une vaste forêt tropicale baptisée le Mata Atlântica qui chérit en son sein de jolies petites cascades.

Aujourd’hui, la région est réputée pour ses spots de surf et pour faire de la randonnée en pleine forêt. Certaines plages ne sont même accessibles que par le biais de randonnées ce qui leur a valu une excellente préservation.

Pour information supplémentaire, même si Itacaré se situe toujours sur ladite côte du cacao aujourd’hui menée par Ilhéus, c’est la culture du café et la culture de la canne à sucre qui y prédominent désormais. Ces dernières, devenant de plus en plus importantes, menaceraient même la Mata atlântica.

Un village isolé

Contrairement aux autres stations balnéaires huppées du Brésil, Itacaré est assez difficile d’accès ce qui favorise, à plusieurs niveaux, sa préservation.

Cet isolement n’a pas toujours existé, car durant la belle époque du cacao, c’est-à-dire de 1890 jusqu’en 1940, les routes qui y menaient étaient parfaitement accessibles. Toutefois, quand le cacao déclina, le village fut laissé à l’abandon et les routes ont fini par ne plus être entretenues, voire inaccessibles à certaines périodes de l’année.

Ce n’est qu’en 1998 qu’une nouvelle route fut construite entre Itacaré et Ilhéus. Cela signifie que pour s’y rendre depuis Salvador de Bahia, il faut d’abord contourner la baie pour aller à Ilhéus et de là, prendre la route BA001 qui mène jusqu’à Itacaré.

Même si cela fait un sacré détour, Itacaré se situant entre Salvador de Bahia et Ilhéus, cela en vaut largement la peine. De ces deux villes, la première se situe à environ 400 km au nord d’Itacaré et la seconde à environ 70 km au sud.

Les principaux atouts d’Itacaré

découvrez Itacaré

Comme dans toute la région bahianaise, l’accès aux plages reste gratuit à Itacaré. Toutefois, si vous sollicitez les services d’une agence pour vous mener jusqu’à une plage éloignée du centre-ville, vous aurez à payer quelques reais pour la prestation offerte.

A part les plages et la forêt tropicale, Itacaré se démarque aussi de toutes les autres villes du Brésil par sa formation géologique assez rare et unique dans cette région du Nordeste. En effet, alors qu’ailleurs, la végétation s’arrête à une bonne distance de la mer, ici, la forêt s’avance jusqu’à la mer, sa bande côtière étant très fertile.

Pour son riche patrimoine naturel, la ville a été intégrée dans l’Aire de protection de l’environnement (APA) instaurée par le gouverneur de Bahia en 1993. Depuis, l’écotourisme et le respect de la nature y sont des principes très respectés.

Et toujours en termes d’atouts principaux, Itacaré brille aussi pour son carnaval coloré en février, pour la capoeira qui se pratique presque dans tous les quartiers, pour sa gastronomie locale où l’açai est très présent et pour ses vastes mangroves. La culture bahianaise est très présente dans cette région du pays.

Les plages d’Itacaré

Tout au long de sa zone côtière, on peut voir un alignement alternée de plages et de collines couvertes de palmiers et de cocotiers. Ces espaces verts font souvent le trait d’union entre deux plages d’Itacaré, rendant certaines inaccessibles le long de la côte. Pour y accéder, il faut rentrer dans les terres et marcher pendant quelques minutes à travers la forêt.

Parmi les plages incontournables de la région, on vous recommande :

  • La praia de Concha :

Cette dernière se situe en bordure de la ville et offre une mer calme et peu profonde. C’est l’endroit idéal pour ceux qui voyagent en famille et avec des enfants. A part les baignades, vous pourrez y faire du kayak ou du stand-up paddle.

Tout au long de la plage, vous trouverez divers points de commerce ainsi que des restaurants. Le soir venu, les gens aiment se rendre sur l’extrémité de cette plage, au lieu-dit Ponta do Xaréu, pour admirer le coucher du soleil ou se restaurer avant de rentrer chez eux.

  • La praia do Resende :

Elle se situe également à proximité de la ville, mais est quand même peu fréquentée par rapport à la précédente. Vous y trouverez la quiétude tant recherchée même si quelques surfeurs y vont pour profiter de ses belles vagues.

  • La praia de Tiririca :

Cette plage est le plus important spot de surf à Itacaré, voire dans tout Bahia grâce à ses puissantes vagues rapides. Des surfeurs s’y rendent tout au long de l’année, mais si vous n’êtes pas encore expérimenté, mieux vaut aller vers des plages plus calmes, propices aux cours pour débutants.

  • La praia da Costa :

L’endroit est superbe et à environ 1 km du village. Il reste toutefois très peu fréquenté, car s’y baigner est dangereux à cause des forts courants qui y règnent.

  • La praia da Ribeira :

Entourée de forêt, cette plage propose de nombreuses activités aux touristes. Dans les hauteurs des collines verdoyantes qui l’entourent, vous pourrez faire de l’accrobranche et en descendre par le biais d’une tyrolienne qui mène tout droit dans l’eau.

découvrez Itacaré dans l’Etat de Bahia au Brésil

Du haut des collines, on voit également descendre un ruisseau qui forme une piscine naturelle avec de petites cascades à proximité de la mer. Ces deux points d’eau se partagent cette plage très appréciée des habitants et des touristes.

  • La Praia de São José :

Cette plage se situe dans une réserve écologique nommée complexe Villas de São José. Elle propose une jolie plage bordée de cocotiers du côté u littoral et d’une mer turquoise à fortes vagues du côté de l’océan ? On y trouve quelques hôtels et restaurants de luxe, mais la plage reste accessible au public.

  • La Praia de Prainha :

Elle fait partie des plages difficiles d’accès d’Itacaré, car pour y aller, il faut marcher pendant au moins 40 mn à travers la forêt. Le circuit y menant n’étant pas vraiment sûr, mieux vaut s’y rendre grâce aux services d’une agence. L’endroit est quasi désert, mais compte quelques infrastructures sanitaires. Il est propice au surf et au repos.

  • La Praia da Coroinha :

Située au cœur de la ville et ayant abrité autrefois le port de cacao, cette plage n’est pas vraiment conseillée pour les baignades. D’ailleurs, c’est là qu’accostent les nombreux bateaux de pêche des habitants. On y va surtout pour faire du football avec les jeunes de la région et pour assister aux grandes festivités comme le Carnaval, le São João ou encore le réveillon et autres concerts.

  • La randonnée des quatre plages :

C’est un circuit de randonnée qui permet d’accéder, uniquement à pied, à quatre plages d’Itacaré à savoir Engenhoca, Havaizinho, Camboinha et Itacarezinho.

La première est appréciée des surfeurs pour ses bonnes vagues, la seconde et la troisième abritent des petites criques bordées de récifs et abritant de fortes vagues et la quatrième, en plus d’être un bon spot de surf est aussi le lieu de ponte des tortues marines.

Toutes les quatre sont bordées par des cocotiers.

  • La Praia de Pontal :

Cette dernière se situe au nord du Rio de Contas donc pour s’y rendre, il faut prendre un bateau ou un canoë pour traverser le fleuve. La plage est quasi déserte et les eaux qui l’entourent sont plus propices au surf qu’aux baignades, les courants pouvant être dangereux.

Découvrez Bahia de A à Z.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.