Chimarrão ou maté : une boisson incontournable au Brésil

(Mis à jour le: 10 mai 2019)
Chimarrão ou maté : une boisson incontournable au Brésil
4.5 (90%) 2 vote[s]

Le Brésil est une terre de découverte. Je ne vous parle pas seulement de ses plages et de ses sites historiques, mais aussi de sa culture et de sa gastronomie incluant une large palette de boissons. Parmi elles, il y a le maté, que l’on connaît sous le nom de chimarrão en langue portugaise. De quoi s’agit-il et comment se prépare-t-il dans les pures traditions brésiliennes ?

Le chimarrão, une boisson typique d’Amérique du Sud

En creusant un peu, je découvre que le Brésil n’est pas le seul à préparer cette boisson, car elle est consommée à travers l’Amérique du Sud. Ce sont les Amérindiens Guaranis qui ont lancé la tradition et le mot « mate » est reconnu officiellement en 1570.

Ce mot serait issu du mot quechua « mati » qui indique une sorte de calebasse que l’on a transformée en vase pour préparer le maté.

Contrairement à ce que je pensais, le Brésil n’est pas le premier pays où il a été consommé. Son berceau natal serait le Paraguay et même si la boisson est issue de la culture des Amérindiens Guaranis, ce sont les Jésuites qui ont travaillé au Paraguay pendant près de deux siècles qui l’ont importé dans les autres pays voisins comme la Bolivie, le Chili, l’Uruguay, l’Argentine et les provinces du sud du Brésil. C’est pour cela qu’on la connaît aussi sous le nom de « thé des jésuites », « thé du Paraguay » ou encore « thé des Indiens ».

Il faut souligner que de nos jours, d’autres pays hors du continent sud-américain, ont aussi adopté la tradition du maté comme c’est le cas de la Syrie et du Liban.

Découvrez aussi :

Maté, Mate ou Chimarrão

Chimarrão

Ces trois termes désignent la même boisson. Seuls les pays changent.

  • « Maté » est le terme officiel utilisé à travers le monde pour indiquer cette boisson
  • « Mate » est le terme utilisé en Bolivie pour désigner ce thé et toutes les infusions à base de plantes qu’il s’agisse de camomille, d’anis, de coca ou de Yerba mate
  • « Chamarrão » est le terme utilisé par les Brésiliens pour désigner cette boisson

Le Chamarrão, de quoi s’agit-il réellement ?

Après cette courte présentation, il faut maintenant savoir que le chamarrão est une sorte de thé, ou plutôt, une infusion de plantes qu’on appelle « yerba mate ». Il s’agit d’une plante du genre Ilex sur laquelle on prélève les feuilles pour les torréfier et les pulvériser. Ces dernières sont ensuite infusées dans de l’eau chaude et à l’issue de toutes ces étapes, on obtient un thé stimulant dont les effets sont les mêmes que ceux du thé et du café.

Le Yerba maté est une plante médicinale inscrite dans la pharmacopée française. Elle est riche en caféine d’où son effet stimulant ainsi qu’en flavonoïdes, en vitamines, en théobromine et en théophylline.

Comme le Brésil est le seul à l’appeler « Chamarrão », on le surnomme souvent le « thé du Brésil ».

Préparer du chamarrão selon les traditions

Pour ceux qui veulent préparer un chamarrão 100 % traditionnel, il faut suivre les consignes suivantes :

  • Se munir d’une calebasse vidée que l’on appelle « cuia » ou « porongo ». A défaut, il est possible de la remplacer par une cafetière
  • Faire chauffer de l’eau sans la faire bouillir. Retirez-la du feu quand elle atteint les 75°C
  • Déposer de l’herbe maté dans la calebasse jusqu’à remplir 2/3 de son volume
  • Agiter les feuilles puis les mettre sur un côté de la calebasse
  • Plonger une « bombilla », une paille spécifique pour boire le maté sur l’autre côté de la calebasse, là où il n’y a pas de feuilles
  • Verser l’eau chaude du côté de la bombilla et attendre que le breuvage se rafraîchisse un peu pour le boire
  • Ajouter du sucre du côté de la bombilla si vous souhaitez boire un chimarrão sucré

Il faut souligner que le chimarrão se boit aussi bien chaud que froid selon les envies. Au Brésil, les autochtones en boivent au petit-déjeuner pour profiter de ses effets énergisants et ils terminent également leur journée par une petite tasse de maté pour que la boisson apaise leur fatigue. Pour ma part, j’ai préféré passer mon tour quand vient le soir, car vu le taux de caféine que cette boisson abrite, j’aurais eu un mal fou pour m’endormir. Ceux qui ont une soirée de prévu peuvent, quant à eux, en boire une grosse tasse.

Toujours selon la tradition, lorsque la boisson se boit froide, on l’appelle tererè. Chez les Gauchos, elle se boit alors dans une sorte de corne que l’on appelle « guampa » et attention, ils suivent un rituel précis pour le déguster. En effet, chez eux, pour boire le maté, il faut s’asseoir en cercle, la « Roda de chimarrão » ou « Mateada », et se passer la boisson de main en main en allant dans le sens des aiguilles d’une montre. C’est une tradition à laquelle ils sont encore très attachés et y participer donne l’impression de vraiment appartenir à leur clan.

Pour ce qui est de la version sucrée ou non sucrée, les Brésiliens le préfèrent généralement nature tandis que les Argentins y ajoutent du sucre. Pour ces derniers, le maté est une boisson qui doit être bue dans l’intimité de sa maison alors que chez les Uruguayens, en boire dans la rue est chose courante. Du côté du Paraguay, le maté se boit surtout glacé et il est courant d’associer d’autres types d’herbes aux feuilles de maté.

Une petite astuce pour les non-adeptes de caféine : vous laissez infuser les feuilles dans de l’eau chaude pendant une petite minute puis vous jetez cette première eau pour ensuite ré-infuser les mêmes feuilles. Il faut effectivement savoir que la caféine passe en premier dans l’eau donc si vous souhaitez boire un chimarrão décaféiné, cette petite astuce vous en débarrassera.

Quels sont les bienfaits du chimarrão ?

maté

Le chimarrão a de nombreuses vertus :

  • Il permet de lutter efficacement contre la fatigue, que ce soit physique ou mentale
  • Il renforce la vigilance et la concentration
  • Il améliore les performances cognitives
  • Il soulage les maux de tête occasionnés par une mauvaise circulation du sang
  • Il atténue les douleurs relatives aux rhumatismes
  • Il soigne la dépression, car agit en tant qu’anti-stress
  • Il renforce le système cardiovasculaire du fait de la présence de polyphénols dans les herbes maté
  • Il favorise la perte de poids ainsi que la régulation du taux de cholestérol
  • Il lutte efficacement contre la déshydratation
  • Il influe sur les cellules cancéreuses en empêchant leur prolifération
  • Il purifie les reins grâce à sa propriété diurétique

Attention, malgré toutes ces vertus, il faut éviter l’abus de chimarrão, car tout comme le café et le thé, il peut engendrer des effets secondaires comme des palpitations, des insomnies ou encore une hausse de la tension artérielle. Aussi, même s’il est considéré comme du thé, il est préférable de ne pas en donner aux jeunes enfants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.