Baia de Camamu : découvrez Baia de Camamu au Brésil

Rating: 4.0/5. From 1 vote.
Please wait...
(Last Updated On: 5 septembre 2018)

Particulièrement appréciée des navigateurs, la Baia de Camamu est la troisième plus grande baie du Brésil en termes de volume d’eau. Elle est dépassée par la baie de Todos os Santos dans l’Etat de Bahia et celle de Guanabara dans l’Etat de Rio de Janeiro. A travers la baie, on retrouve de nombreuses îles, des mangroves, de superbes plages désertes et des forêts encore à l’abri de l’empreinte humaine. La découvrir est un véritable enchantement, car outre ses trésors naturels, la petite ville de Camamu lui apporte aussi un certain charme. Mettez le cap sur cette baie surnommée la « Polynésie brésilienne » et vous comprendrez vite pourquoi …

Les trésors de la baie de Camamu

Baia de Camamu au Brésil

Située au sud de la ville de Salvador, la baia de Camamu est l’une des régions les mieux préservées de tout le Brésil. Cette étendue d’eau abrite une trentaine d’îles que les locaux appellent seulement « les îles du sud de Salvador ». Parmi ces dernières, certaines sont plus vastes que d’autres ce qui explique pourquoi certaines îles sont plus peuplées que d’autres. Il faut néanmoins souligner que dans leur ensemble, l’archipel reste très faiblement habité. En leur sein, on ne découvre parfois que de petits villages pêcheurs, de rares cultures et une forêt intacte. Nul doute alors que la visite des lieux est un enchantement et un dépaysement total.

A part les îles, la baie recèle également de nombreux petits villages qui valent le détour, de vastes mangroves, des kilomètres et des kilomètres de plages de sable blanc et des eaux profondes appréciées des baigneurs et des navigateurs pour leur calme.

C’est un petit coin du Brésil qui reste, aujourd’hui encore méconnu, mais qui vaut vraiment le coup d’œil et le détour. Globalement, la baie est formée par l’île Pedra Furada et la péninsule de Marau.

La ville de Camamu

Bordée par le Rio Acarai, la ville de Camamu est située au cœur de collines et d’une vaste mangrove. Autrefois importante cité coloniale et considérée comme l’une des plus vieilles villes brésiliennes, elle abrite aujourd’hui encore un riche patrimoine historique et architectural. La ville possède un port duquel partent, quotidiennement, diverses embarcations à destination des îles de la baie.

A l’image de Salvador, la ville a été érigée sur deux étages pour donner une ville haute et une ville basse. Dans sa partie haute, on retrouve de grandes villas luxueuses et l’église de la ville tandis que dans sa partie basse, on retrouve le port et le marché aux poissons. Comme à peu près tous les villages de la baie, la pêche figure parmi les principales activités des habitants.

La péninsule de Marau

Située à environ 200 km de bahia, la péninsule de Marau est rattachée à l’Etat de Piaui. Bordée par l’océan Atlantique, ses plages formant des dizaines de kilomètres de bandes blanches sises entre mer turquoise et cocotiers verdoyants offrent aux visiteurs un cadre idyllique pour se reposer au son des vagues ou pour aller patauger avec des poissons dont les couleurs chatoyantes dessinent une aquarelle sur ses fonds marins.

Tout au long de l’année, la température avoisine les 28°C ce qui permet d’y aller quand on le veut et quand on le peut. Contrairement aux autres villes brésiliennes, celles de la baie de Camamu sont vraiment propices aux activités balnéaires.

La ville de Barra Grande

Baia de Camamu

A l’extrême pointe de la péninsule, on découvre la petite ville de Barra Grande. Autrefois rustique village de pêcheurs, puis havre de paix pour les hippies Bahianais, elle est aujourd’hui une grande ville qui a, heureusement su allier le développement à son charme authentique. En effet, même si Barra Grande est sortie de son anonymat, elle préserve encore jalousement son environnement et son patrimoine naturel.

Aujourd’hui, la petite église construite en 1935 est entourée de boutiques et de restaurants, mais la décontraction qui y règne depuis toujours est aujourd’hui encore maintenue. On prend alors plaisir à se promener, tongs aux pieds, à travers la ville pour aboutir jusqu’à sa magnifique plage faisant face à la baie de Camamu.

A l’aube, on déambule du côté du terminal pour observer le brouhaha de la petite foule qui s’empresse de trouver une place à bord des embarcations les menant vers les îles de la baie. Il faut dire que les excursions débutent assez tôt pour avoir une journée entière à profiter de la baie. Le soir venu, on assiste au même spectacle, mais cette fois-ci, les embarcations se vident lentement comme si les touristes avaient la plus grande peine pour faire leurs adieux à la baie et à ses trésors.

Pour information, des liaisons s’opèrent, tous les jours, au départ de Barra Grande à destination des autres îles de Baia de Camamu. Si vous souhaitez vous trouver aux commandes de votre propre voilier, il faut faire attention en quittant le petit port, car tout au long des plages, les pêcheurs installent leurs énormes filets.

Pour ceux qui préfèrent rester à terre le temps d’une journée afin de découvrir les rives de la péninsule, louez un quad et continuez votre promenade sur encore une dizaine de kilomètres encore. Au fur et à mesure que vous atteindrez les rives bordées par l’Atlantique, vous découvrirez un autre joyau du Brésil, la plage de Taipu de Fora. De nombreuses piscines naturelles s’y forment à marée basse entre la plage et le récif corallien. Dans ces piscines, vous pourrez faire de la plongée, car les eaux cristallines sont très poissonneuses.

De cette superbe plage, vous pourrez ensuite continuer jusqu’à celle de Cassange, de Saquaira et d’Arandi. Ces plages sont assez sauvages, mais offrent un temps de répit avant de remonter sur le quad et poursuivre la visite jusqu’aux fameuses plages d’Itacaré, réputées pour ses spots de surf. Et puisque vous êtes arrivés là, profitez-en pour découvrir le village d’Itacaré avec ses vieux bâtiments construits durant l’âge d’or du cacao.

Pour ceux qui veulent voir autre chose que des villes et villages, embarquer, à hauteur d’Arandi, à bord d’un bateau pour naviguer sur les mangroves. La petite croisière vous permettra d’admirer les pêcheurs en train de rassembler leurs filets, la cascade de Tremembé, une petite église perchée, au loin sur la colline, …

L’île de la Pedra Furada

découvrez Baia de Camamu au Brésil

Cette île se situe à environ une heure de bateau du village de Camamu et à 30 minutes de bateau de Barra Grande. C’est un petit bout de terre quasi-inhabité qui ne compte qu’un petit restaurant, fermé presque à longueur d’année. Quoi qu’il en soit, on aime y jouer les Robinsons Crusoé, mais on n’oublie pas d’emporter des victuailles pour s’y restaurer.

L’île de la Pedra Furada, une appellation qui signifie l’île de la Roche Percée doit son nom à une roche située sur la plage qui est, littéralement percée sur une partie. Ce trou est le fruit de l’érosion qui y règne à longueur d’année. A part cette grosse pierre, on y trouve aussi une source d’eau douce, idéale pour se baigner après avoir piqué une tête dans l’eau salée de la mer.

La plage de sable blanc est entourée d’une mer dissimulant de nombreux récifs de corail.

L’île Grande

Vaste d’à peine 4 km², l’île Grande est la plus grande île de la baie. Elle ne compte pourtant que 1 500 habitants environ et un petit village, moderne, mais pas très urbanisé. C’est toutefois cet aspect un peu rustique qu’on aime dans la région, car le spectacle change alors des hauts gratte-ciels et embouteillages des grandes villes. L’île ne compte d’ailleurs aucun véhicule automobile donc pour s’y déplacer, préparez-vous à marcher. De nombreux petits sentiers y ont été aménagés afin que les visiteurs puissent découvrir, sans se perdre, la beauté de ce bout de terre de la baie de Camamu.

En tant que village de pêcheurs, on y trouve un petit port de pêche entouré, ici et là, de superbes plages aux eaux calmes et limpides. La plongée sous-marine et les promenades en bateau y sont des activités à ne pas manquer.

Le hameau de Sapinho

Au fur et à mesure que l’on s’enfonce dans la baie, on finit par tomber sur le petit hameau de Sapinho lequel est presque entièrement entouré de mangroves. Grâce à cet environnement, les restaurants et les bars n’ont aucun mal pour servir à leurs tables de succulents poissons frits, des langoustes, des crabes et de moquecas. C’est le point de restauration incontournable lorsqu’on navigue dans la baie et le point de départ idéal pour continuer la visite vers l’île de Goio. Cette dernière se situe à environ 100 m du hameau et à destination, une jolie plage déserte n’attend que vous.

Le village de Campinho

Dans la baie, les plages de Campinho sont les meilleurs spots pour faire de la plongée sous-marine. Ses eaux profondes, mais très calmes abritent de nombreuses espèces de poissons que l’on aime découvrir et redécouvrir.

Le village se situe à environ 3 km de Barra Grande et même s’il est plus évolué de Sapinho, il ne compte que quelques maisons. Dans les années 1960, un port industriel y a presque été construit, mais le projet fut finalement réalisé à Ilhéus.

Découvrez Bahia de A à Z.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.